Fédération des Arts de la Rue en Pays de la Loire

Assemblée Générale Extraordinaire du 29 avril 2008
mercredi 7 janvier 2009
par  lafede

- La Paperie, Chez Cie Jo Bithume, St Bathélémy d’Anjou-

10h30

Il est fait circuler une feuille de présence signée par l’ensemble des participants présents.

Présents

Stéphane Boignet ; Chloé Evain ; Emmanuel Lambert - Compagnie Bulles de Zinc (44) Danielle Herbert - Compagnie Hydragon (44) Mathias Massieu - Compagnie Syllabe (44) Hélène Merceron - Compagnie Avec-ou-Sanka (44) Philippe Host ; Laetitia Longeard - Compagnie à l’envers (44) Tesslye Lopez - Compagnie du Deuxième (44) Denis Rochard - Groupe Artistique Alice (44) Eric Aubry ; Gurval Reto- La Paperie-Chez Jo Bithume (49) Pierre Boisson - La Rue du Milieu (49) Arnaud Frenel ; Solène Gal - Compagnie Gaïa (49) Dominique Izacard - Couleur Tribale (49) Loredana Lanciano - Groupe Zur (49) Béatrice Poitevin - Artbiguë Cie (49) Amédée Renoux - Compagnie du Thé à la Rue (49) Stéphanie Leloup - Compagnie Skakkja (53) Céline Cailleau - Les Têtes d’Atmosphère (72) Emilie Jauneau - Association Baltringos (72) Milou Loger - Compagnie Lézartikal (72)

Préambule

Bref résumé de la dernière Assemblée Générale

La Fédération régionale des Arts de la Rue a été créée dans le cadre du Temps des Arts de la Rue et de Rue Libre. Elle doit permettre aux acteurs des Arts de la Rue des Pays de la Loire de se connaître et de travailler ensemble.

La Fédération régionale n’est encore qu’une coquille vide. Pour partager des idées et communiquer plus facilement, un Yahoo ! Groupe a été créé. URL : http://fr.groups.yahoo.com/group/fe… Les axes de travail mis en place lors de la précédente Assemblée Générale sont les suivants :
- La diffusion et la production des Arts de la Rue
- La création d’un maillage des Arts de la Rue en Pays de la Loire
- La Fédération des Arts de la Rue en Pays de la Loire, un groupe de pression ?

→ Rappel de l’ordre du jour

La Fédération régionale est une association qui possède déjà un Bureau mais ce dernier est démissionnaire. Il faut donc élire un nouveau Bureau et un Conseil d’Administration. Il faut aussi désigner un délégué qui représentera la Fédé Pays de la Loire au sein de la Fédération nationale des Arts de la Rue.

→ Rappel des conditions d’adhésion

La Fédération des Arts de la Rue en Pays de la Loire adhère à la Fédération nationale. Il en est de même pour ses adhérents. Toute adhésion à la Fédé régionale engendre de fait une adhésion à la fédé nationale. Rappel conditions d’adhésion :
- En tant qu’individu : 55 € (tarif réduit de 25 € pour les personnes non-imposables en 2007)
- En tant que structure : Les personnes morales (associations, compagnies, festivals, lieux de fabriques…) peuvent être membres bienfaiteurs. Elles désignent en leur sein un représentant au sein de l’assemblée générale où elles disposent d’une voix. Elles ne peuvent pas être élues au conseil d’administration, ni donc au Bureau. Coût proportionnel minimal de 1/1000 du budget 2007, avec un plancher de 100 € et un plafond de 800 €.

Premiers échanges autour des axes de travail

- Diffusion/production. La Fédération des Arts de la Rue en Pays de la Loire doit impérativement regrouper, outre des compagnies, des programmateurs et des diffuseurs. C’est une question de crédibilité et d’intérêt général : il faut travailler ensemble. La fédération n’en aura que plus de poids.

- Le maillage. Il faut recenser les compagnies, les festivals, les lieux de résidences, les diffuseurs, les programmateurs et les compétences de chacun. Il faut également ne pas perdre de vue que le territoire des Pays de Loire présente des problématiques différentes en fonction des cinq départements. Par ailleurs, la Fédération des Arts de la Rue en Pays de la Loire pourrait devenir un centre de ressources et de documentation.

Tour de table : Les compagnies et les structures présentent leur travail et leur vision des Arts de la Rue (attention il a été difficile de retranscrire les propos de chacun…il y a certainement des inexactitudes, des maladresses, voire de la « TRAHISON » ! Donc excusez-nous et ne nous en tenez pas rigueur,

merci…)

- Compagnie Bulles de Zinc (44). Compagnie qui travaille exclusivement en rue. Réflexion autour du territoire et du public. Forte dimension politique. Bulles de Zinc gère également un lieu de résidence : « La Scierie ». Depuis 2007, cet espace leur est prêté par la ville de Blain dans le cadre d’un conventionnement. L’ensemble de l’espace public de cette municipalité fait également l’objet d’une convention de mise à disposition à la compagnie, qui peut donc utiliser cet espace à n’importe quel moment, sans demande préalable.
- Compagnie Hydragon (44). Hydragon partage ses activités entre la rue, un chapiteau et un peu de salle. Mais, née dans la rue, cette compagnie oriente généralement son travail vers l’espace public.
- Compagnie Syllabe (44). Pour cette compagnie, jouer dans la rue permet d’établir un meilleur contact avec le public. D’ailleurs, le spectacle « Les Pétanchoeurs », créé pour la rue, ne fonctionne pas en salle.
- Compagnie Avec-ou-Sanka (44). A l’origine, la compagnie a créé des spectacles pour la rue puis les a adaptés pour la salle.
- Compagnie à l’Envers (44). Créée il y a 10 ans, la compagnie joue les 2/3 de son temps en rue et 1/3 en salle. Elle a d’abord mis au point des spectacles pour la salle puis les a déclinés en rue. Mais la compagnie veut éviter les clivages et ne souhaite pas être étiquetée uniquement ‘rue’.
- Groupe Artistique Alice (44). Alice réunit des personnes de multiples horizons artistiques : acteurs, auteurs, réalisateurs, musiciens, plasticiens… Le groupe revendique un esprit collectif et des écritures croisées. Si le collectif ne travaille pas en salle de spectacles, il ne travaille pas non plus qu’en rue. Alice investit de nombreux lieux originaux : hôpitaux, musées…
- La Paperie-chez Jo Bithume (49). Pour les responsables du CNAR, les Arts de la Rue permettent d’établir un contact entre un public et un territoire, et peuvent s’immiscer dans de multiples endroits (jardin, place publique,appartement…). Ce contact diffère de celui de la salle de spectacle traditionnelle, avec plateau et rapport frontal.
- La Rue du Milieu (49). Cette association basée en milieu rural (et péri urbain), à Saint-Clément de la Place, programme essentiellement des spectacles de rue mais a le désir de casser les codes et les systématismes. Pour son coordinateur, les Arts de la Rue sont synonymes de gratuité et d’accessibilité et permettent de toucher un public peu ou pas familiarisé à la culture.
- Compagnie Gaïa (49). La compagnie propose actuellement 2 spectacles en salle et 1 en rue. Elle fait aussi du théâtre forum qui s’inscrit dans une démarche d’éducation populaire à forte dimension sociale. Le théâtre forum peut se tenir dans n’importe quel lieu et fait intervenir le public : on parle alors non plus de spectateurs mais de participants.
- Couleur Tribale (49). Couleur Tribale est une structure de création et de formation dans le domaine du spectacle vivant installée en milieu rural, à La Varenne. Son dernier spectacle s’organise autour du personnage de Léopold. Couleur Tribale réalise aussi des polychromies nocturnes. Pour la compagnie, le lieu de représentation (rue,salle etc.) naît naturellement de l’envie de création.
- Groupe Zur (49). Ce collectif réunit des personnes aux activités artistiques diverses : jeu, sculpture, peinture, cinéma… Il réalise des installations/performances, des (ciné)concerts… Pour le groupe, les Arts de la Rue représentent un espace de liberté.
- Artbigüe Cie (49) Cette compagnie, qui fait environ 70% de salle, possède à son répertoire 1 spectacle de rue. En allant jouer en rue, la compagnie a le désir de se confronter à un autre public.
- Compagnie du Thé à la Rue (49). Compagnie créée en 1995 à Saint-Clément de la Place par Amédée Renoux et Sophie Mesnager. Installée depuis 1 an au Lion d’Angers (49).
- Compagnie Skakkja (53). Ce duo pratique le théâtre et la danse en rue à 98%. Jouer dans la rue leur donne le sentiment d’être au coeur de la vie. La compagnie réalise actuellement une action de médiation culturelle à Gorron (53) en lien avec la communauté de communes.
- Les Têtes d’atmosphère (72). Axée principalement sur la rue, la Compagnie est issue de la Compagnie du Tapis Franc. Elle assure la direction artistique du Festival « Les Affranchis ». Pour Les Têtes d’atmosphère, le théâtre de rue offre de multiples avantages par rapport à la salle : un accès plus simple, la gratuité, la possibilité de ne pas rester jusqu’à la fin de la représentation…dans une démarche de théâtre populaire accessible au plus grand nombre.
- Compagnie Lézartikal (72). Née dans la rue, Lézartikal est une compagnie multidisciplinaire : cirque, danse, escalade. Pour elle, jouer en rue est moins rigide et froid que jouer en salle. Mais, globalement, Lézartikal souhaite adopter un esprit « tout terrain » et a la volonté de pouvoir jouer partout.
- Collectif Baltringos (72). Ce collectif investit des lieux publics et crée de la décoration de sites pour des festivals ou toute autre manifestation. L’association est en constante réflexion autour de la question des publics. Les Baltringos gèrent « Les Subsistances » au Mans, un lieu de création et d’accueil de structures itinérantes.

Au cours des échanges, plusieurs sujets ont été abordés :
- Les Arts de la Rue accordent une importance primordiale au public et au territoire.
- Jouer en salle/ Jouer en rue. Quelles différences entraine cette distinction, que ce soit au niveau de l’écriture, de la mise en scène, du jeu ? Existe-il toutefois des complémentarités salle/rue ? Un spectacle ne peut pas être joué en salle et en rue de la même façon. Il est impossible de transposer un spectacle de la rue à la salle (et inversement) sans modifications. Certaines créations sont faites pour la rue et d’autres pour la salle. Ecrire pour la rue implique une démarche artistique spécifique.

- Que signifie exactement « faire de la rue » ? Une scène dans la rue, est-ce du théâtre de rue ? Un chapiteau, est-ce du théâtre de rue ? Il y a une différence entre théâtre DE rue et théâtre DANS la rue. De même, il y a une différence entre théâtre de rue et théâtre d’extérieur.
- Eviter d’être réducteur et de « classer » les compagnies dans des cases prédéfinies (rue, salle, etc.) L’artistique, le poétique, le politique et la relation au public restent les choses les plus importantes.

Au sujet des adhérents

Tous ceux qui se considèrent comme faisant parti du réseau rue sont acceptés par la Fédération des Arts de la Rue en Pays de la Loire. Ce n’est pas la Fédération régionale qui va aller chercher des adhérents mais ceux qui se reconnaissent dans cette association qui vont y adhérer. Lecture d’un extrait de l’article 2 des statuts de la Fédération des Arts de la Rue en Pays de la Loire : « L’association a pour but de fédérer le secteur professionnel des Arts de la Rue sur le territoire de la région Pays de la Loire, de faire circuler des idées, de promouvoir et de défendre une éthique et des intérêts communs, de prendre position dans des domaines se référant au spectacle vivant et en particulier aux Arts de la Rue, notamment en ce qu’ils sont concernés par la définition des politiques culturelles, par l’aménagement du territoire et la pratique artistique dans l’espace public. L’association adhère à l’universalité des valeurs de liberté et de tolérance. » Fin de la matinée - 12h55

Reprise - 14h15

ELECTIONS - Sont élus
- Conseil d’Administration : Eric Aubry, Jean-Marc Bernard, Pierre Boisson, Zoé Bridji, Céline Cailleau, Dominique Izacard, Elyne Lavand, David Michaud, Amédée Renoux, Denis Rochard.
- Bureau Président : Pierre Boisson Trésorière : Céline Cailleau
- Déléguée régionale à la Fédé nationale : Loredana Lanciano

Réflexion sur la représentativité

Faut-il élire un seul et unique président ? Ne serait-il pas préférable de voter pour une direction collégiale ? Il est décrété que « le Conseil d’Administration s’engage à démarrer une démarche de type collégiale pour soutenir les membres du bureau en prévision d’une modification des statuts ».

Mise en place des groupes de travail

Groupe 1 - Groupe « La Collégiale ». Réflexion sur le fonctionnement de la Fédération des Arts de la Rue en Pays de la Loire. Réflexion sur la structuration et le règlement intérieur. Inscrits : Eric Aubry, Danielle Herbert, Emilie Jauneau, Loredana Lanciano, Amédée Renoux.
- Réunion prévue le 10 juin 2008 à 10h à La Paperie-chez Jo Bithume, Saint-Barthélemy d’Anjou (49).

Groupe 2 - Groupe « Recensement/Repérage/Territoire ». Elaboration d’un état des lieux des Arts de la Rue en Pays de la Loire [en partenariat avec La Paperie-chez Jo Bithume] et mise au point d’un questionnaire à envoyer au mois d’octobre 2008.
- Envoyer avant fin mai à lapaperie@compagniejobithume.com la liste des compagnies présentes dans nos secteurs géographiques respectifs.
- Inscrits : Chloé Evain, Laetitia Longeard, Hélène Merceron, Gurval Reto.
- Réunion prévue le 12 juin à 10h à Nantes.

Groupe 3 - Groupe « Politiques culturelles - Relations avec les Institutions ». Courrier de présentation aux institutions à rédiger. Réflexion autour des relations avec les collectivités. Inscrits : Eric Aubry, Stéphane Boignet, Pierre Boisson, Philippe Host, Emilie Jauneau, Emmanuel Lambert, Tesslye Lopez, Denis Rochard, Erick Sanka.
- Réunion prévue le 10 juin 2008 à 15h à la Compagnie Bulles de Zinc, Blain (44).

Groupe 4 - Groupe « Relations interfédérales ». Echanges avec les autres Fédérations régionales des Arts de la Rue pour prendre connaissance de leur expérience.
- Inscrits : Elyne Lavand, Stéphanie Leloup.

Ces commissions sont encore ouvertes à toute personne voulant y participer. N’hésitez pas à vous inscrire en écrivant à l’adresse mail de la Fédé.

Prochaine Assemblée Extraordinaire : Le 21 octobre 2008 à 10h chez Zur, Saint-Barthélemy d’Anjou (49).

Fin de la journée - 16h30


VidéoZap

videozap

Sites favoris


6 sites référencés dans ce secteur