Réunion du 1er juillet 2001

Annonay
dimanche 1er juillet 2001
par  lafede

Ordre du jour :
- Présentation de la Fédération et des chantiers en cours
- Etat des lieux des Arts de la Rue en région Rhône-Alpes
- Axes directeurs pour la future Fédération Rhône-Alpes

Présents :Sylvie DEPLANTE (Centre Social et Culturel du Parmélon), Philippe CHAUDOIR (Institut d’Urbanisme de Lyon), Udo STAF (Cie Zanka), Zoë ELIE (Parpaing/Mange-Cailloux), Gilles RHODE (Cie Transe Express), Ema DROUIN (Deuxième Groupe d’Intervention), Laurent KILANI (Bonlieu Scène Nationale), Palmira PICON-ARCHIER (Festival de la Manche), SMOOZ (Festival de la Manche), Pascale CANIVET, Clémence MORISSEAU, Allison COSTA (La Fédération)
Excusée : Marie TOGNET (Délices Dada)

Présentation de la Fédération et des chantiers en cours par Pascale Canivet

1) Le développement de Fédérations régionales :
- Ile-de-France,
- Languedoc-Roussillon
- Midi-Pyrénées,
- Aquitaine,
- Lancement lors du festival 2001 Les Rencontres de Lille, d’une antenne Nord Pas-de-Calais.

Exemple : Présentation de la fédération Ile-de-France par Ema du Deuxième Groupe d’Intervention. Elle a été créée en 2000 et regroupe environ 30 compagnies. Elle représente un relais de la Fédération et travaille actuellement sur plusieurs dossiers :
- "Mieux se connaître pour se reconnaître" : élaboration et envoi d’un questionnaire sur le rôle et la place des compagnies en Ile-de-France sur leur lieu d’implantation,
- Guide des diffuseurs sur la région Ile-de-France,
- Questionnaire sur les lieux de fabrique des compagnies,
- Commission de la débrouille : pour un échange de matériel, de savoirs, de lieux

Chaque fédération a un mode de fonctionnement et des priorités qui lui sont propres.

2) Les actions prioritaires actuelles de la Fédération :

Actions pour la "Création d’un Ministère de la Culture" qui accompagne réellement les artistes de rue et leurs publics, à travers des rassemblements "poétiques et politiques" sur une dizaine de festivals et de la distribution de cartes postales-pétition au public (ce mouvement faisant suite au constat d’impasse dans les négociations avec le ministère).

3) Elections Municipales

Parallèlement, faisant suite aux élections municipales, une lettre est envoyée systématiquement aux maires des communes de plus de 20 000 habitants, expliquant la spécificité et les difficultés des professionnels des arts de la rue.

Etat des lieux des Arts de la Rue en région Rhône-Alpes

(Présentation par Philippe Chaudoir qui a réalisé une étude avec ses étudiants de Lyon 2. Celle-ci sera diffusée en septembre 2001.).

Actuellement,
- 125 compagnies sont recensées en Rhône-Alpes avec 2 pôles majeurs d’implantation (Drôme - Ardèche et Lyonnais). On peut y rajouter un pôle mineur en Savoie/Haute-Savoie.
- En ce qui concerne la diffusion, on peut répertorier 3 lieux principaux (Annonay, Annecy et Grenoble). Mais, parallèlement, on assiste à une augmentation des lieux où la programmation rue se développe.
- Lieux de fabrication : Il n’en existe aucun excepté la Fabrik’Albedo à Boulieu-les-Annonay. Il s’agit d’un lieu privé. Les Subsistances à Lyon sont aussi mentionnées.

Idées échangées / Thèmes évoqués

Autres sujets évoqués :
- Présentation du "réseau Nord Ardèche" par Zoë Elie, réseau informel qui s’est développé autour de l’association Parpaing, mais qui ne concerne pas uniquement les arts de la rue.
- Projet d’un grand festival d’envergure internationale sur Lyon par le maire M. Collomb.
- Discussion sur l’utilité d’un centre de ressources.
- Discussion sur l’utilité d’une mise en réseau du secteur arts de la rue.

Axes directeurs pour la future Fédération Rhône-Alpes

Il faut tout d’abord rappeler que la logique des antennes régionales de la Fédération est très différente de la logique au niveau national. Ces antennes sont ouvertes aux non-adhérents et ont un rôle d’information. Ce sont des relais.

Pour conclure, les sujets éventuels de travail et les enjeux autour desquels la Fédération Rhône-Alpes pourrait s’organiser sont les suivants :
- Se connaître, se rencontrer, s’identifier
- Mener un travail de lobbying et de pédagogie auprès des institutionnels et des élus.
- Cerner les difficultés des compagnies et du secteur arts de la rue dans la région.
- Demander la création de lieux de fabrication qui seraient des lieux de création partagés/pluridisciplinaires.
- Instaurer un réseau favorisant la circulation des énergies car les compagnies et diffuseurs sont très éloignés géographiquement . Ce réseau existe déjà. Il semble important de le formaliser.
- Repérer et conforter le tissu de micro-lieux de création dans cette région.
- Faire une base de données commune avec possibilité d’un tri sélectif (pour mailings).

Prochaine réunion :

Un nouveau rendez-vous de travail sera fixé ultérieurement : soit le mardi 16 octobre, soit le jeudi 18 octobre vers 11h00 à la Fabrik’Albédo.


Sites favoris


11 sites référencés dans ce secteur