Lettre de demande de rendez-vous à Catherine Tasca (31/09/00) - La Fédération Nationale des Arts de la Rue

Lettre de demande de rendez-vous à Catherine Tasca (31/09/00)

par  lafede

Les Lilas, le 31 septembre 2000
Madame Catherine Tasca
Ministre de la Culture et de la Communication
3, rue de Valois
75 001 Paris

Madame la Ministre

Dans le courrier que nous vous avons adressé le 5 avril 2000, nous vous rappelions l’état des lieux des Arts de la Rue en France ainsi que les domaines dans lesquels il nous apparaît essentiel de développer notre secteur artistique.

Depuis cette date, nous avons rencontré Madame Hubac ainsi que nos divers interlocuteurs en charge des Arts de la Rue récemment nommés au sein de la DMDTS. De fait, certains des dossiers qui nous préoccupent ont évolué.

Ainsi, nous avons noté, dans les récentes déclarations de Michel Duffour, présent notamment au Festival d’Aurillac, que la politique du Ministère pour les arts de la rue retient deux axes prioritaires qui sont les pôles structurants représentés par les lieux de fabrique et le conventionnement des compagnies.

De même, sommes-nous engagés avec la DMDTS dans la mise en place d’actions-pilotes pour la formation/transmission des arts de la rue d’ici à la fin de l’année. Par ailleurs, une étude de définition sur la formation initiale est en voie d’être commandée à Michel Crespin qui quitte Lieux Publics.

Ces avancées sont encourageantes et constituent une première étape dans la structuration des Arts de la Rue. Cependant, nous attirons votre attention sur le fait que certains problèmes demandent à être résolus pour mener à bien l’étape suivante.

Ainsi, souhaitons-nous obtenir des informations sur la déconcentration des moyens qui ont été attribués à notre secteur. En effet, les mesures initiées en 1999 par Madame Catherine Trautmann n’ont pas été suivies d’effet dans leur totalité : les 9 millions de francs annoncés publiquement et engagés sont devenus 6,5 millions une fois appliqués sur le terrain. De même, les conventionnements prévus n’ont ni tous été réalisés, ni à la hauteur promise. Impossible également d’avoir la trace des 4 MF annoncés en 2000. Nous souhaitons réfléchir avec vous sur les moyens de garantir la déconcentration effective des moyens.

Mais au delà, le problème le plus aigu de notre secteur artistique reste celui de son financement global. D’après les chiffres dont nous disposons le budget attribué aux arts de la rue par vos services représente 35 millions de francs (soit un peu plus de 50 centimes par citoyen français), pour un public estimé à 27 % de la population française. Ces données mettent en valeur une disparité de traitement des arts de la rue par rapport aux autres secteurs artistiques. Nous souhaitons étudier avec vous les mesures qui sont envisageables pour harmoniser les moyens attribués aux structures artistiques de notre secteur avec ceux des équipes artistiques des autres domaines du spectacle vivant.

Comme vous le savez, la Fédération regroupe l’ensemble des compagnies, créateurs, festivals, lieux de fabrique ou simplement amoureux des Arts de la Rue. Nous sollicitons un rendez-vous avec vous afin d’avancer sur les problèmes qui nous préoccupent pour l’ensemble de notre secteur artistique.

Restant à votre disposition et dans l’attente de notre prochaine rencontre, nous vous prions d’agréer, Madame la Ministre, l’expression de nos sentiments respectueux.

Pour la Fédération, le Bureau :
Daniel Andrieu, Jean Chamaillé, Maud Le Floc’h,
Pierre Sauvageot, Robert Savigny, Bruno Schnebelin

Copie adressée à Monsieur Michel Orier


Sites favoris


13 sites référencés dans ce secteur