JOURNEE DE MOBILISATION POUR L’ART ET LA CULTURE LE LUNDI 21 SEPTEMBRE 2009 - La Fédération Nationale des Arts de la Rue

JOURNEE DE MOBILISATION POUR L’ART ET LA CULTURE LE LUNDI 21 SEPTEMBRE 2009

Assemblée générale à 19h au Théâtre national de Chaillot à l’initiative de la CGC, de la CGT du spectacle, du SYNDEAC, de l’UFISC et du SNSP, Communiqué commun au SYNDEAC , au SNSP, et à L’UFISC
vendredi 18 septembre 2009
par  lafede

L’art et la culture n’échappent pas depuis quelques années à des attaques libérales dans notre pays, contre l’intérêt public et le bien commun. Heureusement, les ripostes sont efficaces. Il n’est qu’à voir le mouvement à l’initiative des intermittents qui a permis au moins pour un temps de faire barrage à ces tentatives, en montrant l’importance de l’art et de la culture jusque dans le secteur économique.
Depuis 2007, les attaques s’accélèrent et prennent de l’ampleur : lettre de mission du Président de la République à Christine Albanel, diminution des crédits culturels dans les ministères concernés, menaces sur les annexes 8 et 10, refus du Grenelle de la Culture, pression de la RGPP qui brise l’architecture du ministère, mise en place du Conseil pour la création artistique, rejet des conclusions des Entretiens de Valois. Une nouvelle riposte s’impose.
L’art et la culture sont en pleine effervescence, avec l’émergence de multiples formes d’expression artistique, un formidable élan de la création, le développement d’un public diversifié, ouvert, nombreux. Mais pour combien de temps encore ?
Sans les réformes que nous préconisons et le soutien financier des collectivités territoriales et de l’Etat, notre secteur va connaître l’asphyxie. Déjà les capacités artistiques se réduisent, la production et la diffusion sont en difficultés.
Depuis la crise financière, provoquée par le capitalisme libéral, des sommes considérables sont distribuées pour colmater un système. La culture, qui dispose d’un budget minime, moins de 1% du budget de l’État, n’est pas soutenue à sa juste valeur.
Aussi nous appelons les artistes, les techniciens, les membres des personnels permanents et intermittents, les responsables politiques à se tenir mobilisés.
Ce que nous voulons : une politique artistique et culturelle ambitieuse pour un pays à la hauteur des enjeux mondiaux.
Dans l’immédiat, nos propositions de réformes doivent être entendues et prises en compte :
- le vote d’une loi d’orientation, pour inscrire la place de l’art et de la culture dans
notre société
- une nouvelle étape de la décentralisation négociée avec les collectivités
territoriales,
- le vote d’une loi de programmation, afin de garantir les financements pour une vraie démocratie culturelle ;
- l’évolution positive des réseaux et des aides, avec la création de nouveaux labels, de nouvelles conventions ;
- le soutien aux outils de production, notamment les compagnies et l’ensemble du secteur indépendant ;
- le développement des emplois artistiques et techniques et une véritable concertation concernant les annexes 8 et 10 de l’assurance chômage ;
- la mise en place d’un vaste plan pour l’éducation artistique et les initiatives au service de la démocratisation culturelle ;
- des mesures d’aides à l’ouverture européenne et internationale ;
- la suppression du Conseil pour la création artistique.
Afin d’assurer l’avenir de notre secteur, nous demandons d’urgence un plan de relance et de développement pour l’art et la culture.

Les signataires :
SNSP - Syndicat National des Scènes Publiques
SYNDEAC – Syndicat National des Entreprises Artistiques et Culturelles
UFISC (Union Fédérale d’Intervention des Structures Culturelles) :
LA FEDERATION – Association Professionnelle des Arts de la Rue ;
FEDUROK – Fédération nationale de lieux de musiques amplifiées/actuelles ;
SCC – Syndicat du Cirque de Création ; FSJ – Fédération des Scènes de Jazz et de musiques improvisées ;
CITI – Centre International pour les Théâtres Itinérants ;
LE CHAINON / FNTAV Fédération des nouveaux Territoires des Arts Vivants ;
ACTES-IF – réseau solidaire de lieux culturels franciliens ;
RIF – Confédération des réseaux départementaux de lieux de musiques actuelles/amplifiées en Île-de-France ;
SMA – Syndicat national des petites et très petites structures non lucratives de Musiques Actuelles ;
SYNAVI -Syndicat national des arts vivants ;
ZONE FRANCHE – Le réseau des musiques du monde –
Membres associés :
la FFEC – Fédération Française des Ecoles de Cirque,
la FRAAP – Fédération des Réseaux et Associationsd’Artistes
Plasticiens, la fédération des acteurs Culture-Multimédia.


Sites favoris


7 sites référencés dans ce secteur