Des nouvelles du FONPEPS

vendredi 20 janvier 2017
par  lafede

Les trois premières mesures du FONPEPS sont entrées en vigueur en janvier :

Voici les trois décrets concernant les trois premières mesures du Fonds National Pour l’Emploi Pérenne dans le Spectacle paru au JO du 18 décembre dernier.

Ces aides, gérées par l’Agence des services de paiement, concernent les structures appartenant aux secteurs de la production cinématographique, de l’audiovisuel ou du spectacle relevant des branches listées aux annexes VIII et X du règlement général annexé à la convention relative à l’indemnisation chômage.

• Décret n° 2016-1764 du 16 décembre 2016 instituant une aide à l’embauche d’un premier salarié en contrat à durée indéterminée pour les entreprises relevant des branches du spectacle - 1 000 € par trimestre (4 000 € par an) pendant deux ans.

• Décret n° 2016-1765 du 16 décembre 2016 instituant une prime à l’emploi pérenne de salariés du spectacle : La prime à l’emploi a pour objet de favoriser l’embauche, en contrat à durée indéterminée, d’un.e salarié.e précédemment bénéficiaire des allocations versées au titre des annexes VIII ou X.

Le montant de l’aide est égal à 10 000 euros la première année, 8 000 euros la deuxième année, 6 000 euros la troisième année et 4 000 euros la quatrième année. Cela est valable pour un temps plein. Pour un temps partiel, le montant de l’aide est proratisé en fonction de la durée du travail. L’aide est versée à chaque fin de trimestre.

• Décret n° 2016-1766 du 16 décembre 2016 instituant une prime aux contrats de longue durée dans le secteur du spectacle :

La prime aux contrats de longue durée a pour objet l’embauche en contrat à durée déterminée, de deux mois ou plus, pour un emploi relevant des annexes VIII et X.

Le montant de l’aide est égal à 500 euros pour un contrat à durée déterminée à temps plein dont la durée est supérieure ou égale à deux mois et inférieure à trois mois ; à 800 euros pour un contrat dont la durée est supérieure ou égale à trois mois et inférieure six mois ; à 1 800 euros pour un contrat dont la durée est supérieure ou égale à six mois et inférieure à douze mois ; à 4 000 euros pour un contrat à durée déterminée dont la durée est supérieure ou égale à douze mois. L’aide est proratisée en fonction de la durée du travail du/de la salarié.e, lorsque cette durée est inférieure au temps plein. Elle est versée à chaque fin de trimestre ou à l’échéance du contrat si celui-ci est inférieur à trois mois.

Les montants des aides et les décrets d’application sont disponibles ici :

Et les documents pour les demandes ici

Les six mesures entreront progressivement en application.


VidéoZap

videozap

Sites favoris


13 sites référencés dans ce secteur