Compte rendu du CA du 15/12/08 - Studio Té (Rennes) - La Fédération Nationale des Arts de la Rue

Compte rendu du CA du 15/12/08 - Studio Té (Rennes)

mardi 17 février 2009
par  lafede

L’ordre du jour prévu initialement est modifié à la demande de plusieurs membres du CA.

1) Prise de décision : une action "Questions sociales"

Le CA propose qu’une action se déroule à l’occasion de l’AG du lendemain.
Il est voté à l’unanimité que les participants à l’AG seront conviés à un rassemblement à 11h devant les locaux de France 3 Rennes le 16.12.2008.

En préalable, Serge Calvier fera un point sur les négociations en cours avec l’UNEDIC et sur les conventions collectives.

2) Débat sur les échanges de mèls professionnels faisant suite à la convocation de la profession à l’AG

Commentaires sur les réactions en « contre » à l’AG, notamment à la suite des mails de Pascal Larderet et d’Hervée De Lafond.

La fédé doit refuser d’être placée dans la position de "bouc émissaire". Cette dérive, pour certains est liée à un dysfonctionnement de notre communication : il serait nécessaire de communiquer différemment pour que les adhérents et les sympathisants se rendent compte du travail accompli, de manière à appeler à plus de bienveillance.
Un des moyens proposés est que les régions relaient plus l’information du travail réalisé en national.
Il serait bon, par ailleurs de donner des éléments qui permettent de relativiser un bilan parfois perçu comme négatif, tels que la création des 9 fédés régionales et l’augmentation du nombre d’adhérents.

Par ailleurs, la question de l’anticipation et celle de la vision politique à proposer pour les 3 ans à venir est posée. Dans ce cadre, il est essentiel de ne pas être uniquement dans la réaction. Certains dossiers tels que le projet de regroupement européen le permettent.

Les conditions à mettre en place pour l’anticipation correspondent à prendre le temps des débats de fond, d’où émergeront création et invention de pensées et d’actions communes.

3) Entretiens de Valois

A la lecture de la synthèse des entretiens de Valois, Luc s’étonne de ne pas s’étonner, et de voir transparaître dans la synthèse les groupes de pression par le biais des propositions retenues.

Nous nous posons la question de la pertinence à être présents à ces Entretiens de Valois. Thierry rappelle les très faibles forces dont nous disposons par rapport à d’autres secteurs (lobbys ?) ce qui accentue d’une part la nécessité, et d’autre part la difficulté de faire de l’entrisme par rapport à d’autres secteurs professionnels.
Finalement, les deux lignes nous concernant dans la synthèse représentent des dizaines de coups de fils et une grande ténacité pour être présents à la table des discussions. Ces deux lignes font référence à une demande doublement du budget pour les arts de la rue.
Cela représente un travail de résistance à couteaux tirés.

La constatation que l’on fait sur Valois, nous pouvons également la faire vis-à-vis des politiques culturelles régionales. Les régions ont-elles une réflexion sur leur politique culturelle ? Le constat global reste que les scènes nationales, les centres dramatiques, et les autres institutions absorbant des budgets régionaux importants, nous méconnaissent au mieux, nous méprisent parfois.

4) Propositions de chantiers à mener et d’orientations à proposer

- Rédiger un Vademecum, une profession de foi ou un argumentaire politique (prévu pour janvier 2009 comme décidé au dernier CA)

- Evaluer notre poids et nos pratiques : se donner des outils (public touché, nombre de compagnies, activité économique...)

- Luc propose une plateforme de revendications

- Pascal propose le partage des dossiers avec les régions et en commissions.

- Poursuivre les actions de visibilité avec Rue Libre

5) Rue Libre 2009-2011

Il est décidé de mettre au vote la reconduction de Rue libre pour les 3 ans à venir lors de l’AG. (Contre : 0 - Abstention : 3 Pour : 11

Le sens de l’action Rue Libre est d’être un temps et un « rituel » de visibilité collective de l’action militante de tous les jours de la profession.

Pour cela, la Fédération cherchera à obtenir les moyens pour sa communication (Attaché de presse, insertions journaux...)

6) Proposition d’ouverture d’un nouveau chantier

Luc Perrot propose d’initier un chantier thématique de réflexion globale et ouverte sur la place, la situation et le rôle des Arts de la Rue dans la société.

Quelques pistes de réflexion citées :
- Trouver des réponses aux questions : pourquoi et en quoi l’avenir de la culture républicaine passera t’il par les arts de la rue en 2020 ?
- Travailler à définir ce que nous sommes.
- Définir et assumer notre rapport à l’institution : nous sommes à un moment de notre histoire où nous allons vers l’institution tout en n’adhérant pas à l’institution. Il faudrait que soit nous abandonnions notre désir d’institution et de reconnaissance, soit nous y entrions à fond.
- Les arts de la rue sont un art populaire et par ce fait même sont déconsidérés. En quoi sont-ils populaires ? Comment œuvrer pour que les institutions comprennent que nous sommes des artistes et créateurs au même titre que les autres ? Pourquoi est-on dans la rue ? Quel est notre rapport au public ? Le travail de la fédération doit-il être celui d’ouvrir et de créer des espaces ? D’avoir une position politique ? De signifier notre désaccord avec la privatisation de l’espace public ? Doit-on chercher la convergence des luttes avec d’autres ? Le rapport aux syndicats ?
- Travailler à susciter des pensées critiques : pourquoi n’existe-t-il pas de mensuels sur les Arts de la Rue, pas ou très peu de critiques sur les créations Arts de la Rue dans la presse culturelle ?

Les travaux de ce chantier alimenteront la mise en place d’un nouveau projet pour la Fédé pour les prochaines années (et notamment les trois prochaines années).

7) Divers
- Ecriture et envoi du communiqué de presse pour la manifestation du lendemain,
- point sur la Fin des négociations concernant les conventions collectives,
Selon Serge Calvier, il faut faire de la pédagogie auprès des syndiqués pour faire comprendre l’importance de cette renégociation qui risque de nous être très dommageable car elle ne prend pas en compte nos spécificités d’exercice en espace public.
Un document explicatif et simple doit être mis en place.
- point sur la commission écriture (par Fred Michelet)
Organisation en mars autour des auteurs : les entretiens de Ballu avec pour invitée Agnès Jaoui
- point sur la commission diffusion
La commission diffusion ne s’est pas réunie depuis longtemps et n’a donc pas avancé.
Par ailleurs, une réunion est organisée par la liste "c1métier" en février 2009 à HLM. Programme en cours.
Création de la liste "C1autremétier" qui réunit les administrateurs.
- le CNAR de Poitou-Charentes (Cognac).
Un appel d’offres porté par la DMDTS sera diffusé en janvier 2009.
La Fédé devra être attentive à ce dossier pour que le CNAR garde une action à visée nationale tout en s’ancrant sur son territoire régional.
- l’ Eurofédé
La commission ne s’est pas encore mise en place et n’a pas eu le temps de se réunir depuis septembre. Sa relance est prévue en début d’année 2009 afin de dégager les axes de travail, l’organisation de ce regroupement ainsi que de fixer une date de réunion.
Quelques actions de préfiguration pour un RUE LIBRE EUROPE (Allemagne, Grèce et Portugal).
La Fédération va adhérer au réseau Culture Action Europe (17 pour - 1 abstention). Un rendez-vous avec le réseau sera programmé au cours du premier trimestre afin de commencer à faire du lobbying au niveau européen.

8) Point sur les régions au cours du dîner des Présidents auquel les membres du CA sont conviés

Inter-régions : une information à retenir : la FALAR (Fédération en Alsace-Lorraine s’interroge sur le lancement d’une Fédération grand est qui regrouperait la Franche-Comté, la Bourgogne, la Champagne-Ardenne à l’Alsace et la Lorraine.

En Languedoc-Roussillon
70 représentations en moins dû à un changement de municipalité.
30 représentations en moins à Hauton.
Un courrier adressé à la la DRAC Languedoc-Roussillon pointera le non-renouvellement de Mécanique Vivante.

IDF
220 représentations en moins avec la disparition du festival « Tumultes » de Vigneux-sur-Seine.
Réduction budgétaire pour le Festival de l’Oh et le festival « Cergy Soit ».
Cela représente une somme globale de 1,2 millions d’euros en moins.

Alsace-Lorraine
Un nouvel événement a été créé en 2009. Il fait suite à "rue libre" et bénéficie d’un budget de 100 000 euros.

A noter : la deuxième AG de la Fédération nationale se déroulera en novembre 2009 dans la région de Montpellier à l’invitation de la Fédération des arts de la rue en Languedoc-Roussillon.

Présents
Membres du CA :
Daniel Andrieu, Matthieu Baudet, Bruno de Beaufort, Serge Calvier, Pedro Garcia, Carole Joulin, Mohamed Kotbi, Laetitia Lafforgue, Pascal Larderet, Thierry Lorent, Philippe Macret, Fred Michelet, Michaël Monnin, Luc Perrot, Palmira Picon-Archier, Pierre Prévost, Alexandre Ribeyrolles, Nicolas Soloy, Thérèse Toustou.

Coordinateurs
Agnès Pellerin (IDF), Bertrand Petit (Rhône-Alpes).

Excusés
Marion Baraize, Sydney Bernard, Paco Bialek, Hocine Chabira, Loredana Lanciano,Philippe Pellier, Fabrice Watelet.

Absents
Yannis Jean, Pascal Leguennec, Mathieu Maisonneuve.