Compte-rendu du CA du 12/09/2018 - La Fédération Nationale des Arts de la Rue

Compte-rendu du CA du 12/09/2018

vendredi 5 octobre 2018
par  lafede

La quatrième réunion du Conseil d’administration élu à l’AG du 27 mars 2018 s’est tenue mercredi 12 septembre à la Maison des réseaux (Paris).

Étaient présents :

Administrateurs : Marie-Irma Kramer, Alexandre Ribeyrolles, Alain François, Serge Calvier, Lucie Lafaurie, Jean-Luc Prévost, Lucile Chesnais, Laurent Savalle, Loredana Lanciano, Bernadette Baratier, Le Ballon Vert, Romain Dieudonné
Délégués régionaux : Bruno Brisson, Guillemette Ferié, Brice Maire
Coordinatrices : Amandine Canistro, Clémence Tonfoni, Manon Dumont, Fanny Guihard

Excusés : Frédéric Rémy, Bruno de Beaufort (CNAREP Sur le Pont), Pascal Le Guennec, Christophe Rappoport, La Baleine Cargot, Enji Julien-Binard, Jean-Marie Songy, Romaric Matagne, Michèle Conseil, Clothilde Guerineau, Pôle Nord, Pôle Sud, Margaux Hoinard

Désignation d’un président de séance : Romain Dieudonné

POINTS D’ACTUALITÉS

ARTCENA

Artcena a nommé un chargé de mission pour les ressources humaines, ainsi qu’une chargée de mission arts de la rue (Floriane Gaber).
Les missions d’Artcena sont en train d’être repensées. Un chargé de mission sera nommé par discipline (Théâtre, Arts de la rue, Cirque).

AURILLAC

La Fédération est vigilante sur la suite du festival d’Aurillac, après le départ de son actuel directeur Jean-Marie Songy.
Une lettre ouverte va être envoyée au Conseil d’Administration d’Eclat, afin de revendiquer l’héritage de ce festival et de veiller au respect de certaines valeurs qui font de ce festival ce qu’il est aujourd’hui.
La Fédération souhaite également demander la possibilité d’avoir un ou deux membres observateurs dans la commission de sélection du, de la ou des prochain.e.s directeur.rice.s.

AUDITIONS A LA DGCA DU 7 SEPTEMBRE

La direction générale de la création artistique a constitué un groupe de travail associant administration centrale et conseillers DRAC sur le soutien de l’Etat aux équipes indépendantes dans le spectacle vivant. Leurs travaux ont pour objectif de mieux adapter les aides aux parcours des artistes, de mieux prendre en compte tous les temps d’un projet (recherche, création, diffusion, transmission) en se focalisant moins sur les durées et le nombre de productions exigées, et d’assurer un meilleur renouvellement des générations d’équipes artistiques aidées.
Ils ont demandé une audition à la Fédération nationale des arts de la rue, et ce sont Jean-Luc Prevost, Serge Calvier, Laetitia Lafforgue qui y sont allés.
Le temps d’audition était assez court (30 minutes), ils n’ont pu parler que des compagnies et n’ont pas pu aborder les festivals, les problématiques de diffusion, les lieux… Pour compléter ces auditions, la Fédération enverra une contribution écrite, sorte de charte de revendications.

UNIVERSITE BUISSIONNIERE

• Il faut trouver le lieu de la prochaine Université Buissonnière. La fédération normande est intéressée, mais ne peut pas l’organiser avant fin avril. Or il faut en organiser une sur l’exercice 2018. Elle peut éventuellement être faite en janvier, mi-février maximum, mais pas après.

• Il faut voir si une autre Fédération est motivée. Grand’rue a été sollicitée, mais le CA doit se positionner.

• La Fédération IDF est intéressée par l’organisation de l’UB en 2020.

POINT FINANCIER

• Au 30 juin, le budget était bien suivi (+ 2000 euros par rapport aux prévisions).

• La Fédération comptabilise en septembre 394 Adhérents, dont 191 structures

• Election d’une trésorière adjointe. Lucile Chesnais propose sa candidature.
Vote : 2 abstentions, 15 pour.

BILAN DES RENCONTRES DE L’ETE

La soirée de la Fédé organisée à Aurillac n’a pas été suivie par les membres du CA, ce qui se répercute sur l’organisation générale de la soirée. Si la Fédération souhaite continuer à organiser des BOUM (Buvettes Ouvertes Utopiques et Mobiles), il faut que la dimension fédératrice soit présente au sein même du CA, et y inclure dans l’organisation les fédérations régionales.

Rencontres de l’été :
• Viva Cité (Sotteville-lès-Rouen) : la rencontre sur la « Culture près de chez nous » s’est bien déroulée, une vingtaine de personnes y ont participé.

• Chalon dans la Rue : plusieurs rencontres ont été organisées par la Fédération :
- La journée d’échanges « Co-construisons nos espaces publics », co-organisée avec l’AMF et la ville de Chalon-sur-Saône, dont la Fédération tire un bilan positif pour une première : une bonne affluence et un communiqué de presse conjoint publié sur la question de la sécurité/sûreté des manifestations culturelles dans l’espace public. Des points sont à améliorer pour la prochaine édition : faire progresser le nombre d’élus présents et améliorer l’accueil. Le Maire de Chalon-sur-Saône est demandeur d’une nouvelle édition.
- Une rencontre « IFAPS » a également été organisée à Chalon dans la rue. Malgré une qualité d’écoute assez médiocre due au lieu (sous un chapiteau ouvert avec beaucoup de bruit autour et des micros qui ne parvenaient pas à le couvrir), la rencontre s’est bien déroulée, de nombreux représentants de différents pays y ont assisté (Angleterre, Allemagne, Guinée Conakry, Pays Bas, Australie, Turquie, Espagne, Belgique, Suisse…)

• L’Assemblée Générale de l’IFAPS s’est tenue en août en Suisse. Laetitia Lafforgue (France) a été élue présidente, Natasha Kmarin (Suisse) vice-présidente, Clair Howells (Allemagne) secrétaire, et Peggy Desmeules (France) reste trésorière. L’IFAPS compte un nouvel adhérent : PATEA, une fédération espagnole, et AIRES LIBRES, la fédération wallonne, devrait bientôt rejoindre la fédération internationale.

• Aurillac : une rencontre autour des SODAREP a été organisée par la Fédération AURA. Elle s’est bien passée, une trentaine de personnes étaient présentes. La DGCA, représentée par Lara Gousebaïle, a fait savoir qu’un groupe de travail sur le sujet allait être créer en son sein à la rentrée, et la Fédération sera sollicitée pour y participer.

• La fédération Grand’Rue a organisé 7 Caus’rue tout au long de l’été, avec un animateur commun et sur des thématiques qui variaient en fonction du lieu où elles étaient organisées. Ces Caus’rues feront l’objet d’un compte-rendu.

TOUR DES RÉGIONS

PÔLE SUD

La Fédération en est à 4 ans d’existence, et fonctionne toujours en mode « commission », une ou deux étant actives. Elle travaille principalement sur le sujet de l’observation participative et partagée.
Le Pôle Sud a organisé 2 petits déjeuner à Chalon et Aurillac et organise un « C.Apéro » (CA ouvert à tous qui se termine par un apéro) au festival de Ramonville.
La Fédération est en train d’organiser une journée de sensibilisation professionnelle sur « les nouveaux financements publics en Occitanie » afin d’essayer de comprendre comment peut-on fonctionner dans cette nouvelle région, ce sera le 15 novembre prochain. Des rencontres formelles et informelles sont en cours avec « Occitanie en Scène » la nouvelle agence régionale, pour intégrer le nouveau « collège des organisations professionnelles » et pour essayer d’intégrer le COREPS. Le Pôle Sud est à l’origine d’une rencontre avec les acteurs du cirque et de la marionnette pour voir s’ils peuvent avancer ensemble pour influencer les politiques régionales.
La Fédération continue sa belle « lettre du Pôle Sud » trimestrielle et a participé à une réunion « communication » cet été à Aurillac, avec d’autres régions, afin de trouver une ligne graphique et éditoriale. Ils sont toujours motivés par cette démarche.

IDF

La Fédération compte un bon nombre de commissions actives : Communication, Relation avec les institutions, Gouvernance, Rue(s) libre(s), Grosse commission (ouverture sur les adhérents type apérues...), OPP, 1%Travaux Publics…
Toutes ces commissions sont ouvertes aux adhérents.
Commission Communication : travaille sur l’amélioration du site et une nouvelle identité visuelle
Commission Relation aux Institutions : les SODAREPS sont un des sujets de cette commission. La fédération souhaite travailler sur ce sujet département par département.
27 octobre : 1er Rue Libre de la saison (puisqu’il y’en aura plusieurs cette année), à Beaubourg
Grosse commission : organise des apérues tous les deux mois environ avec une thématique. Le dernier a été organisé à la Villa Belleville, et il y a eu plus de 70 personnes. Le thème était : « Quelle approche du territoire dans la diffusion ? » La DAC et la DGCA étaient représentées.
Gouvernance : la commission travaille en lien avec une consultante.

NORMANDIE

Le secrétaire et le trésorier de la fédération démissionnent. Marie Clouet (qui représente avec Amélie Clément la compagnie le Ballon Vert au CA de la fédération nationale) va se présenter.
Aux commissions de l’agence régionale ODIA, il n’y a pas de représentant Arts de la rue. Christophe Couillerot s’est présenté pour remplir cette mission.
Il y a eu une refonte de l’organigramme du service culturel de la région, c’est la troisième en un an et demi.
La fédération travaille sur la cartographie, qu’elle espère finaliser d’ici deux semaines.

GRAND’RUE

La fédération a travaillé sur une enquête sur les dispositifs de sécurité des festivals, elle va être envoyée sur la liste du CA national pour avoir des avis/remarques.
La fédération est intéressée par l’organisation d’un Rue Libre en 2019, une réflexion est en cours.
Grand’Rue fait partie du groupe de travail en région sur les droits culturels, mené par Jean-Michel Lucas. La réflexion concerne la manière dont l’administration territoriale peut inscrire les droits culturels au sein même de ses appels à projets. La première étape est terminée, le règlement d’intervention de la région est en cours de finalisation, et déjà, les droits culturels y sont lisibles. Nouveauté : la région va financer le développement des projets. Elle demande à ce que les porteurs de projets leur fassent un retour sur les critères de suivi de projets qu’ils souhaiteraient voir être pris en compte, en dehors des cases « classiques » que l’on retrouve dans les bilans (nombre de spectateurs…).
La date de la prochaine assemblée générale de Grand’Rue a été fixée : elle se fera le 7 octobre 2019 à Libourne.

AURA

La fédération va organiser des journées professionnelles, fin novembre ou début décembre (dates en cours de confirmation).
La 1ère journée sera tout public, consacrée à la thématique (titre provisoire) : « Comment investir (dans) l’espace public », avec une matinée sur « comment on invente dans l’espace public » et une après-midi sur « comment on s’y implante ».
La deuxième journée sera consacrée à la gouvernance et réservée aux membres de la fédération régionale, mais aussi à toute autre fédération régionales qui souhaiterait participer.
Une proposition est faite par la fédé AURA : corréler ces deux journées avec le chantier national sur la gouvernance, et organiser ainsi lors d’une troisième journée un séminaire national.

FAREST

La fédération a organisé son dernier CA en Moselle. Une dizaine d’administrateurs étaient présents. Elle a réalisé une grande cartographie imprimée de la région (en reprenant la cartographie mutualisée) et l’a présentée sur quatre festivals cet été. Le chantier de la cartographie a été suivi par leur service civique Loli, qui est partie récemment.
La FAREST a également réalisé un « quizz arts de la rue » qui a été distribué au public sur les festivals afin de les sensibiliser sur les spécificités du secteur.
Un nouveau site internet sera bientôt en ligne.
La fédération souhaite se structurer davantage, elle a préparé une feuille de route et mis à jour un fichier avec l’ensemble des opérateurs avec lesquels elle travaille. Elle va rencontrer de nouveau l’élu à la région et la DRAC. L’agence culturelle Alsace Grand Est a sollicité la fédération pour qu’elle soit représentée en son sein.

ACTUALITES DES COMMISSIONS DE LA FEDERATION NATIONALE

COMMUNICATION

Le nouveau site internet de la fédération nationale sera fait en concertation avec les régions. Après une réunion organisée à Aurillac, à laquelle un grand nombre de fédérations régionales étaient présentes, l’idée d’un site commun et d’une charte graphique commune (avec déclinaison possible) a été soulevée. Cela permettrait d’avoir une communication plus claire et visible, et de bien faire comprendre la dimension « réseau » et confédératrice de la fédération. Il va falloir élaborer un cahier des charges.
Bruno Brisson souhaite être ajouté à la commission.

1% TRAVAUX PUBLICS

La commission sollicite les présidents des fédérations régionales et les coordinateurs pour qu’ils leur fassent remonter des expériences qui s’inscrivent dans le 1%TP sur leur territoire, et qui seraient en cours ou terminées. La commission sélectionnera ensuite les démarches les plus pertinentes et exemplaires, organisera des entretiens, et ce dans l’optique de la publication d’un livre blanc.

OBSERVATION PARTICIPATIVE ET PARTAGEE

La commission va bientôt se retrouver pour valider une proposition de pré-rapport sur les lieux.
Très rapidement (début octobre), l’enquête festivals va être lancée.
Pour l’enquête compagnies, un fichier Excel sera à remplir par les fédérations régionales, et à intégrer sur la plateforme GIMIC. Ensuite, l’espace personnel par compagnie sera créé automatiquement, ce qui évitera aux régions d’avoir à apprendre à utiliser le logiciel GIMIC. Une formation est par contre prévue pour les deux coordinatrices de la fédération nationale et un administrateur.
Il va falloir identifier un référent par fédération régionale sur l’OPP.
L’enquête compagnie se fera sur les chiffres de l’année 2017.

****

Le prochain conseil d’administration est fixé au 7 et 8 novembre 2018


PDF - 293.4 ko

Documents joints

PDF - 293.4 ko
PDF - 293.4 ko