C.A. du 30/06/99 à Paris, Hors Les Murs

mercredi 30 juin 1999
par  lafede

Ordre du jour
- Détail du calendrier d’été de La Fédération
- Choix de rendez-vous avec Franceline Spielmann, chargée de mission par le ministère pour une étude sur la transmission du savoir dans les Arts de la Rue.
- Positionnement de La Fédération par rapport à la réunion de l’ONDA à Alès (10/07/99)
- Compte-rendu de la 1ère permanence sur un festival (Sotteville-lès-Rouen) de la coordinatrice générale de La Fédération
- Soutien à la Cie Brayses dans son bras de fer avec le fisc sur la TVA à 5,5%
- Finalisation du manifeste professionnel pour le développement des Arts de la Rue de 1999 à 2006

Présents (7) : B. Bellot, C. Dussollier, P. Layac, J. Rubio, P. Sauvageot, Jean Chamaillé, P. Berthelot
+ A. Guiot

Absents (17) : D. Andrieu, N. Behmeleit, B. Bompard, G. Burattini, H. De Lafond, F. Fleismaher, M. Le Floch, J. Livchine, C. Morizur, S. Noyelle, P. Papelard, P. Phéraille, G. Rhode, P. Saunier-Borell, R. Savigny, B. Schnebelin, J. M. Songy

Rendez-vous réalisés et à venir

1ère rencontre et permanence de "La Fédé l’été" à Sotteville-lès-Rouen (27/06 à10h30) et intervention Pierre Bourguignon, député-maire de la ville.

Cette 1ère permanence et rencontre sur un festival a démontré le bien-fondé d’un tel dispositif. Il convient en effet que la permanence soit assurée dès le début du festival pour en comprendre le fonctionnement et "cueillir" les artistes et professionnels alors qu’ils sont encore disponibles. L’intégration de la personne assurant la permanence du festival (hébergement et surtout catering) est très positive : elle permet de démultiplier les occasions de rencontres avec les artistes et les professionnels. En revanche, le contact s’établit d’autant mieux que la coordinatrice de La Fédé est présentée aux artistes et professionnels ; merci donc de bien vouloir à l’occasion jouer ce rôle.

La réunion organisée sur ce festival a permis de rassembler une bonne trentaine de personnes, certains connaissant déjà La Fédé, d’autres non. Plusieurs sujets ont été débattus lors de cette réunion, notamment la suspicion de certaines compagnies à l’égard de l’AFAA qui, alors qu’un festival étranger demandait de l’aide pour la programmation de la Cie XX, l’aurait refusé et proposé à la place un soutien à la Cie YY (concurrence déloyale sur le marché !). Stéphane Simonin, nouveau chargé de mission Rue et Cirque d’HLM, participant à la réunion, a pu se présenter. Demande lui a été faire de participer au maximum de festivals. Semble-t-il entendue. Vous devriez donc le croiser cet été. A l’occasion, critique du fonctionnement et des productions, surtout éditoriales d’HLM.
Demande a été faite à La Fédération de donner un signe symbolique aux Cies en organisant sa prochaine Assemblée Générale en province, pourquoi pas lors du festival de Cognac.

Enfin, Pierre Bourguignon, Député-Maire, de Sotteville-lès-Rouen, est intervenu lors de cette réunion pour faire le point sur la mise en place du groupe d’étude sur les Arts de la Rue à l’Assemblée Nationale. Ce groupe d’étude sur les Arts de la Rue (théâtre de rue, scénographie urbaine, cirque...) a été créé à l’initiative de Pierre Bourguignon qui a déjà obtenu un accord de principe de Patrick Ollier, Vice Président de l’Assemblée Nationale et de Jean Le Garrec, Président de la Commission des Affaires Culturelles. Une réunion constitutive de ce groupe devrait avoir lieu à la rentrée. Ces groupes d’étude sont par définition politiquement pluralistes : Pierre Bourguigon en sera le président et Dominique Perben devrait en être vice-président. La mission de tel groupe est "d’être le lieu où chacun puisse s’exprimer devant la représentation nationale". Pierre Bourguignon envisage déjà trois rendez-vous : La Fédération, Lieux Publics, HorsLesMurs.

Rendez-vous à venir
- Rendez-vous avec Dominique Perben (Député-Maire de Chalon-sur-Saône), le 23 juillet à 12h à l’Abattoir.
- Rencontres de Franceline Spielmann (chargée d’étude sur la Formation) à Aurillac (Date et horaire à préciser) ; de Christophe Blandin-Estournet le samedi 21 août au matin à Aurillac (horaire à préciser)
- Demande de RV à Olivier Poivre d’Arvor, nouveau directeur de l’AFAA.
- Demande de RV à Catherine Trautmann, ministre de la culture et de la communication
- Le 22 octobre, Assemblée Générale de La Fédération (lieu à préciser)

Décisions prises

La Fédé l’été
- Suite à l’expérience de Sotteville, il est convenu que les différentes réunions de La Fédé sur les festivals seraient consacrées à la mise en discussion du manifeste professionnel pour le développement des Arts de la Rue de 1999 à 2006 avec sur chacun des festivals un zoom particulier sur l’une ou l’autre des problématiques développées dans le manifeste et un animateur, membre du C.A. plus spécifiquement averti en la matière. Les thématiques retenues sont : la diffusion à Chalon-sur-Saône (Claudine Dussollier), la juridiction et la fiscalité d’une part et la formation de l’autre à Aurillac (Bernard Bellot, José Rubio), la création et la commande publique à Cognac (Jean Chamaillé), la presse et la médiatisation à Châtillon (Maud Le Floch).
- Ouverture d’un livre blanc de suggestions, avis, doléances où les artistes et professionnels rencontrés sur chacun des festivals pourraient mettre par écrit leur revendication.

Constitution pour analyse d’une revue de presse "Arts de la Rue" compilant les revues de presse de chacun des festivals et les principaux articles et interviews diffusés dans l’été sur les Arts de la Rue. Merci à chacun de bien vouloir en informer vos attaché(e)s de presse pour pouvoir en effectuer la collecte finale la 2nde semaine de septembre. Il conviendrait que les attaché(e)s de presse des différents festivals puissent être présent(e)s lors du débat de Châtillon le 26 septembre à 11h.

Rédaction d’un courrier de La Fédé à Dominique Perben (Député-Maire de Chalon-sur-Saône) pour demande de rendez-vous officiel. Celui-ci aura lieu le 23/07/à 12h lors d’une visite à la résidence de l’Abattoir, vraisemblablement en présence de Pierre Bourguignon.

La Fédé a demandé à participer à la rencontre organisée par l’ONDA à Alès (10/07/99) par ma présence, en temps qu’observatrice pour un rapport-synthèse effectué à Chalon lors de la réunion sur la diffusion. L’ONDA ayant adopté comme principe pour cette 1ère réunion de ne travailler qu’avec son réseau habituel ne souhaite pas faire de dérogation à l’égard de qui que ce soit, fût-ce La Fédération. En revanche, Christophe Blandin-Estournet, secrétaire général de l’ONDA, propose de nous rencontrer le samedi 21 août au matin à Aurillac.

Envoi du projet de manifeste professionnel à Franceline Spielmann (chargée d’étude sur la formation par le ministère) et proposition de rencontre avec La Fédé sur le festival d’Aurillac

Rédaction d’une lettre de témoignage de La Fédé sur les spécificités des Arts de la Rue à la Cie Brayses s’apprêtant à porter son contentieux (TVA à 20,6 et non 5,5) devant le tribunal administratif.

La date de la prochaine A.G est maintenue au 22 octobre 99. La suggestion faite de la programmer lors de Cognac n’ayant pas été retenue. La plupart trouvant qu’il valait mieux laisser un temps de pause après la période des festivals pour une meilleure disponibilité. Quant à la demande que l’assemblée ait symboliquement lieu en province... Elle est à l’étude. Rappelons simplement que, vu le centralisme des moyens de communication français, Paris est "la province" la plus accessible (donc la moins onéreuse) pour tous.

Sujets débattus (RdV à l’A.G. pour décision)

- Réorganisation de La Fédé : vu la défection aux C.A., il semblerait que le fonctionnement de La Fédé soit à réinventer.
- Cotisation nominative et/ou collective. Constat : très peu de cotisation nominative (au mieux et fort rare, deux par compagnie).
- Représentativité de La Fédé en région : nécessité d’établir la règle du jeu de cette représentativité. Une seule Fédération nationale mais pourquoi pas des ambassadeurs par "grandes régions" copiées sur le découpage des Telecom. Stratégie et réflexion définie nationalement ; mise en œuvre, tactique et pratique régionalement. Opportunité d’intégrer aux représentations régionales un observateur/interlocuteur d’une autre région.

Liste des compagnies conventionnées en 99

Lors de sa conférence de presse début 99, Catherine Trautmann, ministre de la culture et de la communication annonçait le "renforcement du soutien aux principales compagnies de ce secteur ; les compagnies les plus créatives bénéficieront d’un conventionnement à 3 ans. Ce sera par exemple le cas de Kumulus, Délice Dada, Générik Vapeur, Ilotopie, Les Piétons, Metalovoice."

Après recherches, il apparaît qu’à cette date (21/06/99), sont conventionnées :
- La Cie Ilotopie, depuis 1994
- La Cie Oposito, depuis 1995
- La Cie Royal de Luxe, depuis 1996
- La Cie Jo Bithume, depuis 1998
- La Cie Le Phun, depuis 1998

Et, depuis 1999 :
- La Cie Générik Vapeur
- La Cie Métalovoice
- La Cie Délices Dada
- Décor Sonore
- La Cie K. M. K.
- La Cie Kumulus

En revanche, la Cie Les Piétons, annoncée par la Ministre comme devant être conventionnée, ne l’a pas été au motif(?) qu’elle changeait de département.
Soit, au total, 11 compagnies d’Art de la Rue conventionnées dont 6 en 1999, c’est-à-dire dans le cadre des mesures nouvelles. 3 parmi ces 6, (Décor Sonore, K. M. K. et Kumulus) sont basées en Ile-de-France et, à ce titre, enregistrent un traitement financièrement dérogatoire par rapport à l’annonce de la Ministre : le montant de leur subvention sur 3 ans est inférieur à 1000KF.

Les commissions et groupes de travail

La commission "Formation générale et technique", pilotée par Michel Crespin et José Rubio, se met en place. Vous en trouverez l’expression dans le chapitre IV du manifeste professionnel.

Infos

- C’est maintenant officiel, Hervée De Lafond et Jacques Livchine ont souhaité démissionner de la direction de la Scène Nationale du Centre d’Art et de Plaisanterie. Cette décision sera effective à compter de juillet 2 000.
- Catherine Trautmann, Ministre de la Culture et de la Communication, a annoncé sa visite officielle le 21 juillet à Morlaix pour frapper les traditionnels trois coups du Festival des Arts dans la Rue