Année 2010

Voeux de la Fédération Nationale des Arts de la Rue
mercredi 27 janvier 2010
par  lafede

- « Plus fort ! », crie le public à l’acteur timide,
- « Moins fort ! » ordonne le Pouvoir à l’artiste téméraire.

Monsieur le Président de la République,

Permettez qu’en cette occasion, nous nous fassions entendre à hauteur de notre situation et de nos espoirs.

Les frayeurs provoquées par Hollywood annonçant la fin du monde en 2012 attestent de la victoire de l’art sur la réalité, triomphe surréaliste tandis que, paradoxalement, les artistes sont ensevelis sous les difficultés, elles, hélas, trop réelles. Ainsi, en France, cinquième puissance mondiale, les artistes affaiblis sacrifient de plus en plus d’énergie et de temps à de sordides stratégies de survie au détriment qualitatif et quantitatif de leur mission.

Face à la dictature de la consommation qui ridiculise la raison au profit de l’esbroufe, contre la tyrannie du « tout sécuritaire » qui disqualifie l’intelligence, la force et le courage au profit de la peur, les arts de la rue font entendre une voix résolument singulière, hardie et contradictoire.

Quel vœu plus fort pourrions-nous formuler que de voir l’Etat accepter de renoncer au monopole de la logique comptable et admettre le faillible du Tout-Economique pour, résolument, investir avec nous les territoires de l’art dont les hardiesses secouent les torpeurs, et la puissance méprise l’or au bénéfice de l’homme ?

Le théâtre, né du même ventre que la démocratie, Athènes, a connu l’épanouissement dans le faste des temples imaginés pour lui mais ne saurait s’en contenter quand une partie seulement du peuple les fréquente. Et c’est aujourd’hui aussi sur l’agora, sur les places et dans les rues que les artistes rencontrent la population accaparée par la crise mais que la soif d’alternative pousse à rechercher les voix de l’art.

Nous souhaitons donc, qu’en cette année 2010, la Présidence de la République, le Gouvernement, les Préfets, les Dracs, les Conseillers Régionaux et Généraux, les Elus Communaux… acceptent de nous rejoindre, de se « frotter » à nos œuvres de trottoir, de champs, de poussière, d’immeuble, de places publiques où s’écrit également l’art d’aujourd’hui.

Paris, le 26 janvier 2010

La Fédération nationale des arts de la rue
{{}}


Documents joints

Voeux 2010

Sites favoris


1 site référencé dans ce secteur