Un temps des arts de la rue pour ouvrir l’avenir

vendredi 17 décembre 2004
par  lafede

Dans le dernier bulletin, nous vous faisions part de la création d’un groupe de travail pour un temps fort pour les arts de la rue. Les travaux entrepris sont terminés. Un « carnet de route pour le temps des arts de la rue » est aujourd’hui entre les mains aussi bien du ministère de la culture que de la profession. Il est disponible sur le site de la Fédé.

Dans ce document, vous pouvez trouver la synthèse des débats et des réflexions qui ont animé une quarantaine de participants d’août à décembre 2004. Une dizaine de contributions individuelles enrichissent le propos à travers des points de vue singuliers de professionnels de notre secteur artistique comme d’élus sensibles à nos propositions.

Sans prétendre avoir couvert l’ensemble de nos problématiques, nous avons, à travers cette démarche, posé un certain nombre de principes qui pourraient, de notre point de vue, encourager la dynamique de notre secteur et l’aider à franchir une étape importante de son développement. Nous espérons que nous serons entendus de nos partenaires. L’impulsion doit maintenant venir du ministre de la culture.

Pour l’essentiel, nous demandons que le temps des arts de la rue contribue à l’amélioration de nos moyens de création, de production, de diffusion et de formation afin de nous donner la possibilité de développer nos champs d’action durablement. Cela signifie aussi l’ouverture de nouveaux territoires à explorer, des espaces géographiques, comme des espaces publics vierges de présence artistique, comme des circuits institutionnels de diffusion et de production du spectacle en France et à l’étranger.

Le temps des arts de la rue sera également l’occasion d’échanger sur nos pratiques artistiques avec les élus et l’ensemble des professionnels du spectacle, ainsi qu’avec les publics. Il s’agira de mettre en place des rencontres professionnelles mais aussi des événements artistiques qui rendront lisibles la diversité de nos formes d’expressions.

Nous avons préconisé un temps des arts de la rue sur trois années -2005, 2006, 2007- , durée qui nous semble nécessaire pour construire des relations de partenariat avec les différents acteurs qui nous accompagnent, et notamment les collectivités locales et territoriales.

Un groupe de pilotage composé de collèges thématiques guiderait l’ensemble du temps des arts de la rue jusqu’à son terme.

Notre demande, en ce qui concerne le financement, est celle d’une montée en puissance des budgets consacrés aux arts de la rue par l’État sur trois ans. Pour arriver en 2007 à 12 millions d’euros en budget constant (le budget actuel est d’environ 6, 4 millions d’euros). Cette somme serait confortée de budgets supplémentaires attribués par les collectivités locales et territoriales.

L’enjeu immédiat, en ce qui concerne la Fédération, est de mobiliser aussi bien les équipes que les collectivités locales et territoriales, afin que le temps des arts de la rue reflète la richesse de nos savoir-faire en termes d’écriture, de relation au public/population, et de présence dans les espaces publics. Afin que chaque professionnel ait la possibilité d’exprimer sa perception des territoires dans lesquels il évolue.


Sites favoris


1 site référencé dans ce secteur