Synthèse de la rencontre avec la D.M.D.T.S., Jeudi 20 mars 2003

mardi 25 mars 2003
par  lafede

Présents pour la Fédé : PascAle CANIVET et Alain TAILLARD
Présentes pour la DMDTS : Marie Moreau DESCOING et Elena DAPPORTO

1° Point : le Budget

Il n’y aura pas d’augmentation du budget alloué à la Fédé en 2003. Il restera du niveau de 2002 à savoir : 300.000 frs. Il convient même, afin d’éviter les retard de paiement constatés en 2002 de reprendre contact avec la sous direction en charge de notre dossier, afin de vérifier que notre affaire est bien dans les tuyaux du Ministère. L’augmentation de 50.000 francs effectuée en 2002 est consolidée.

2° Point : le Conventionnement

Surprise de Marie Moreau DESCOING qui pensait le dossier en cours d’instruction. A priori, il n’y a pas d’opposition formelle de la part du Ministère à la mise en place d’un conventionnement. Ceci d’autant plus qu’il y a deux précédents : la Fédération Française des Ecoles de Cirque et le Syndicat des Nouvelles Formes des Arts du Cirque…

Il est indispensable d’ici quatre à cinq semaines de rédiger, à l’initiative de la Fédé, une proposition de convention, en articulant les missions qui y figureront avec une demande de participation financière que nous placerons d’entrée à hauteur de 500.000 frs.

Il faut pour cette année dissocier la demande de financement de la mise en place d’une convention. Il semble également judicieux de ne faire commencer officiellement la convention qu’à compter de 2004.

Sur quoi faut-il argumenter le conventionnement :
- la représentativité d’une profession,
- la structuration de la vie professionnelle,
- la préparation de la décentralisation à travers la structuration des Fédérations Régionales,

Il faudra insister sur :
- le rôle de représentativité et de dialogue,
- le rôle de centralisation ascendante et descendante des informations et la structuration de ces informations,
- la structuration du dialogue entre les professionnels et les élus,
- les rôles respectifs et complémentaires de la Fédé et du Centre Ressource. Notamment en délimitant plus ou moins explicitement les zones et territoires de compétences respectifs de ces structures.
- enfin, inscrire l’ensemble de l’argumentaire dans une perspective de croissance mesurée et contrôlée de la Fédération, sur un moyen terme (4 à 5 ans).

Il va donc falloir être très rapidement réactif et réussir à élaborer rapidement un projet fédéral à moyen terme, d’ici à la fin avril au plus tard. Les débats d’orientation budgétaire 2004 commencent dès à présent !!!

Le reste du rendez-vous, sa plus grande partie en fait, a porté sur une description de l’ensemble des activités de la Fédé.
Les représentantes de la DMDTS se sont interrogées sur l’ampleur des missions actuellement prises en charge par la Fédé et sur l’inadéquation des moyens actuels de la structure par rapport aux missions qu’elle conduit.
La réponse des représentants de la Fédé a été d’insister sur le fait qu’il s’agit d’une situation fruit de l’histoire de la Fédé et de sa situation de seul organisme structuré représentatif de l’ensemble de la profession. Ils ont également insisté sur le fait qu’il s’agit d’une question d’une brûlante actualité dont l’urgence, quant à la pérennité même de la structure, est bien mesurée par l’ensemble des adhérents, ce qui impose une réflexion sur les attentes, missions et modes de fonctionnements à moyen terme.


Sites favoris


13 sites référencés dans ce secteur