Nouveau dispositif d’aide à la création

(juin 1999)
mardi 15 juin 1999
par  lafede

L’aide au projet et l’aide à l’écriture pour les Arts de la Rue ont changé en mars 99. Le nouveau dispositif concerne désormais "l’aide à la résidence de production" en liaison avec les lieux de fabrique, le Centre National ou des CDN, scènes nationales et conventionnées, et "l’aide à la résidence d’artistes" pour permettre à des compagnies de s’assurer des collaborations extérieures.

Conditions : Pas plus d’un projet tous les 2 ans - Compagnie professionnelle (déjà 2 spectacles) ou structure s’appuyant sur une compagnie du même type.

Une commission consultative émet des avis sur les dossiers, mais c’est l’administration qui fixe les montants. Cette aide est compatible avec d’autres aides de l’Etat, en particulier avec l’aide au projet en DRAC.

Pour 99 et 2000, la commission est présidée par Louis Joinet (ex-président d’HorsLesMurs), et composée de Pierre Sauvageot (Décor Sonore), Eric Goubet (Métalovoice), Francesca Lattuada (chorégraphe), Philippe Saunier-Borrel (St-Gaudens), Christophe Blandin-Estournet (ONDA), Jean-Luc Baillet (HorsLesMurs), et Denis Lafaurie (Alès). Cette année, l’enveloppe attribuée à ce dispositif est de l’ordre de 1,6 MF, autant qu’en 98.

35 projets ont été présentés, 1 a été déclaré hors délai, 20 ont été retenus, 14 ont été rejetés. Compte tenu que le changement de dispositif a eu lieu en mars 99 et que les dossiers ont été reçus fin 98 ou tout début 99, l’aspect "résidence" n’a pas été vraiment pris en compte. De même, l’administration n’a pas effectué de tri préalable sur les dossiers présentés. En revanche, il est probable que ce critère sera déterminant en 2000.

Sur le fond, la Fédération est très attachée à l’existence et au développement de ce dispositif national. 20 projets retenus pour 1,6 MF, soit une moyenne de 80000 F par projet, les chiffres parlent d’eux-mêmes, et une revalorisation de ce fonds est nécessaire dès 2000. Et n’oublions pas que la Fédération fait de la pérennité de ce dispositif une condition essentielle pour soutenir la création d’un éventuel fonds interministériel pour la commande publique.

Concernant l’accent mis sur les résidences et le partenariat exigé avec un lieu de fabrication ou de diffusion, elle n’y est pas défavorable dans la mesure où cela conforte le réseau structurant des Arts de la Rue. En revanche, il faudra veiller à ne pas exclure les projets des compagnies ayant leurs propres lieux de travail.


Sites favoris


13 sites référencés dans ce secteur