Les rencontres professionnelles de la Fédé cet été

Chalon et Aurillac
mardi 26 juillet 2016
par  lafede

La Fédé sera présente à Chalon du mercredi 20 juillet au samedi 23 juillet.
La Fédé sera présente à Aurillac du lundi 15 août au samedi 20 août.

A Chalon

** Rencontres **

Jeudi 21 juillet, 14h30-16h, Chapelle du Carmel : Espace public, espace à vif

Dans un contexte d’état d’urgence, l’espace public se ferme et se privatise. Il est aussi lieu d’émergence de nouveaux élans de réappropriation. L’espace public est plus que jamais au cœur des questionnements de notre société. L’espace public est notre source d’inspiration. Au-delà des enjeux artistiques, les arts de la rue portent la réappropriation collective et citoyenne de cet espace. Comment lutter contre l’amalgame entre ordre public et espace public ? Quel en est l’impact sur nos professions ? Comment imagine-t-on nos pratiques dans la ville de demain ? Nous aborderons le fonctionnement du fonds d’urgence mis en place par le ministère de la Culture.

Vendredi 22 juillet, 14h30-16h30 au Verger du Carmel : Manifeste des arts de la rue

Face à la recomposition de l’échiquier territorial et l’enjeu de l’année à venir, la Fédération nationale des arts de la rue est le porte-voix de nos professions et réaffirme la liberté de création dans l’espace public. Fruit de deux années d’échanges, le manifeste des arts de la rue, ancien Livre blanc se veut un outil revendicatif de sensibilisation de la diversité et des spécificités de nos pratiques. Il est la première pierre réaffirmant la place centrale de la culture dans nos sociétés. C’est un outil dont tous les acteurs de la profession pourront se saisir pour sensibiliser leurs partenaires. Venez échanger autour de cette version provisoire et nous nourrir de vos remarques.

A Aurillac

** Rencontre **

Jeudi 18 août, 10h30-12h30 à l’Espace pro : Le manifeste de arts de la rue : atouts et propositions d’un secteur au cœur de l’espace public

Notre société vit de profondes transformations : prolongation de l’état d’urgence, espace public à vif entre privatisation et réappropriation. L’échiquier politique et territorial français est en recomposition, entre le redécoupage des régions et la baisse des dotations aux collectivités territoriales. Les arts de la rue, dans leur pluralité d’expressions artistiques, posent en actes des valeurs de réappropriation de l’espace public, de faire collectif et d’émancipation individuelle dans le respect des droits culturels. Dans ce contexte, la Fédération Nationale des Arts de la rue est le porte voix d’une profession en fragilité et réaffirme la liberté de création dans l’espace public. Fruit de deux années d’échanges et de rencontres, le manifeste des arts de la rue, ancien Livre blanc, se fait l’écho des revendications de notre secteur et propose de nouveaux dispositifs pour favoriser cette création. Nous vous invitons à venir échanger autour de cet outil pédagogique sur les spécificités de la création artistique en espace public.