La politique culturelle en faveur du spectacle vivant - La Fédération Nationale des Arts de la Rue

La politique culturelle en faveur du spectacle vivant

Extraits du communiqué de presse de Catherine Trautmann du 12/01/99
mardi 12 janvier 1999
par  lafede

image 83 x 100 "C’est la création qui permet le dynamisme et le pluralisme de la vie artistique de notre pays. Les écritures d’aujourd’hui expriment le regard des artistes sur notre société. Nous avons plus que jamais besoin que le monde soit pensé et représenté par des esprits libres et inventifs. Les oeuvres nouvelles doivent être au coeur de notre politique culturelle.

(...)La priorité donnée à la création doit tout autant concerner des formes essentielles, par leur vitalité, comme les musiques actuelles, les arts de la rue et les arts de la piste.

(...) Pour les arts de la rue, le plan de développement engagé en 1998 sera amplifié en 1999. Il s’agit tout d’abord de conforter le soutien au fonctionnement des principales compagnies de ce secteur, qui bénéficieront d’un conventionnement. Les lieux de fabrication, véritables creusets où se conçoivent les spectacles urbains, sont aujourd’hui des outils nécessaires à la vie des compagnies. Nous doterons la dizaine de lieux existants de moyens de fonctionnement permanents.

La diffusion est évidemment une dimension essentielle de la vie des arts de la rue. Le développement du nombre de festivals de rue a créé une émulation et permet aujourd’hui la rencontre des publics et la mise en place de passerelles entre les diffuseurs, les créateurs et les organisateurs. Les festivals les plus créatifs seront plus fortement soutenus par l’Etat. En 1999, nous réfléchirons en liaison étroite avec les professionnels à la question de l’aide à l’écriture pour la rue, ainsi qu’à la formation et à la transmission des savoirs."

(...)MISE EN OEUVRE :
- Renforcement du soutien aux principales compagnies de ce secteur ; les compagnies les plus créatives bénéficieront d’un conventionnement à 3 ans. Ce sera par exemple, le cas de Kumulus, Délice Dada, Générik Vapeur, Illotopie, les Piétons, Métalovoice.
- Soutien d’une dizaine de lieux de fabrication où se conçoivent les spectacles urbains ; des conventions seront proposées à ces structures en partenariat avec les collectivités locales : ce sera par exemple le cas de Sottevile-Lès-Rouen, le Fourneau à Brest, l’Usine à Tournefeuille, Oposito à Noisy-le-Sec, Lieux Publics à Marseille.

L’intégralité du communiqué sur le site du Ministère


Sites favoris


13 sites référencés dans ce secteur