La Fédération écrit au maire de St Gaudens - La Fédération Nationale des Arts de la Rue

La Fédération écrit au maire de St Gaudens

mercredi 9 mai 2001
par  lafede

La Fédération écrit au maire de St Gaudens
Vous trouverez la lettre ci-dessous et en pièce jointe que nous avons adressée à Philippe Perrot, nouveau maire de Saint-Gaudens en réponse aux propos insultants que celui a tenu lors d’une interview accordée à Bruno Masi de Libération, propos qui ont été cités dans un article paru début mai.

Elle a également été envoyée à Libé comme droit de réponse, à la presse locale et au pouvoirs publics locaux.

Retouvez l’article de Libé sur la page du "Collectif Public" de St Gaudens


Les Lilas, le 09/05/01
Monsieur Philippe Perrot
Maire de Saint-Gaudens
Hôtel de Ville
BP 163
31806 Saint-Gaudens

Monsieur le Maire,

Au moins, les choses sont clairement exprimées avec vous. Souvent, les gens qui professent ce genre d’idées n’osent pas les défendre en public, mais vous, vous y allez sans complexe, à la hussarde, frontalement, sans langue de bois.

Quand j’étais adolescent et que j’écoutais les premiers rock and roll, ma mère me disait : "arrête cette musique de dégénérés". Ensuite Picasso, vous vous souvenez, tout le monde criait au n’importe quoi, au gribouillage au tout- le-monde-peut-en-faire-autant. Et puis Mozart, à Vienne, détesté, parce que sa musique, selon les gens de l’époque était trop dissonante, il a été obligé de s’exiler à Prague pour faire ses Noces de Figaro, et son Dom Giovanni.

L’Art contemporain est toujours rejeté, parce qu’il dérange, perturbe, interpelle, mais c’est son rôle de faire vaciller les certitudes.

Bien sûr, il y a des dérapages, des impostures, des fausses valeurs portées au pinacle par quelques milieux branchés, mais ce n’était vraiment pas le cas à St Gaudens, où justement Philippe Saulnier Borrell sans concession aucune, rendait des ?uvres exigeantes accessibles à tous, et d’ailleurs bien malgré vous, vous lui rendez un bel hommage quand vous affirmez que les pronomades attiraient du monde, vous attribuez ce monde à la gratuité et la curiosité de vos concitoyens, et là malheureusement vous faîtes sourire tous les professionnels, car nous savons tous que ce n’est pas la gratuité qui fait le public. Quant à la curiosité de vos concitoyens, sachez qu’elle n’est pas spontanée et qu’elle vient de l’ immense travail d’un centre culturel exemplaire, réputé dans toute la France qui avait fait de St Gaudens une ville- phare.

Vous imaginez qu’il existe une culture de gauche, celle que vous mettez par terre, et une culture de droite, pure et traditionnelle, la vôtre. Mais non, la ligne de démarcation est ailleurs, elle se joue entre les ?uvres qui ont du souffle et celles qui n’en ont pas. Vous n’êtes pas sans savoir que les plus grands ennemis d’une culture libre ont toujours été les régimes autoritaires, il est dommage qu’en tant que démocrate vous profériez des allégations de très mauvais aloi, qui nous renvoient à des souvenirs douloureux.

Nous espérons juste qu’il ne s’agit de votre part que d’un malheureux dérapage et que le tollé provoqué par vos propos saura vous faire revenir à des jugements plus éclairés.

Nos salutations distinguées

Jacques Livchine
Pour la Fédération des arts de la rue


Conseils d’administration et membres fondateurs de "La Fédération" : Daniel Andrieu (Affaires Culturelles et Festival Viva Cité de Sotteville-les-Rouen), Cathy Avram (Cie Générik Vapeur), Nicole Behmeleit (Kulturbüro de Köln), Bernard Bellot (Cie Samu), Pierre Berthelot (Cie Générik Vapeur), Barthélémy Bompard (Cie Kumulus), Michèle Bosseur (Le Fourneau de Brest), Frank Bouilleaux (Lieux Publics), Gérard Burattini (Cie L’Illustre Famille Burattini), Brigitte Burdin (Cie Transe Express), Serge Calvier (Cie Nil Admirari), Jean Chamaillé (Nouveau Théâtre d’Angers), Philippe Chaudoir (Université de Lyon 2), Catherine Coppéré-Jannelle ( Cie Métalovoice), Michel Crespin, Bruno de Beaufort (Cie Amoros & Augustin), Hervée De Lafond (Théâtre de l’Unité), Olivier Desjardins (Festival d’Aurillac et de Sotteville lès Rouen), Ema Drouin (Cie 2ème Groupe d’Intervention), Frédéric Duperray (Cie Hector Protector), Claudine Dussollier, Mark Etc (Ici Même) Frank Fleishmaher (Cies Kumulus et Les Piétons), Philippe Freslon (Cie Off), Denis Grzeszczak (Cie 12 Balles dans la Peau), Anne Guiot (A.P.C.A.R.) Annick Hémon (Cie Les Charmeurs Réunis), Jean-Raymond Jacob (Cie Oposito), Enrique Jimenez (Cie Oposito), Pierre Layac (Festival Chalon dans la rue), Maud Le Floc’h (Cie Off), Jacques Livchine (Théâtre de l’Unité), Jean-Marie Maddedu (Cie Les Piétons), René Marion (L’Avant-Scène de Cognac), Marc Menis (La Fabrique de Lille-Les Rencontres de la MAJT), Claude Morizur (Le Fourneau de Brest), Serge Noyelle (Théâtre de Châtillon), Pierre Oréfice (Cie Royal de Luxe), Patrice Papelard, Philippe Phéraille (Cie Le Phun), Palmira Picon-Archier (Festival d’Annonay), Jacques Quentin (Festival Chalon dans la Rue), Pierre Raynaud (Athéna), Gilles Rhode (Cie Transe Express), José Rubio (Parc & Grande Halle de La Villette), Philippe Saunier-Borell (Affaires Culturelles de St-Gaudens), Pierre Sauvageot (Lieux Publics), Robert Savigny (Cie Le Phun), Bruno Schnebelin (Cie Ilotopie), Jean-Marie Songy (Festivals d’Aurillac et Furies-en-Champagne), Didier Taudière (Cie C.I.A.), Jeff Thiébaut (Cie Délices Dada), Marie Tognet (Cie Délices Dada), Jean-Félix Tirtiaux (Festival Namur en Mai), Thérèse Toustoux (Thérèse’nThérèse).


Sites favoris


13 sites référencés dans ce secteur