L'assemblée générale de la Fédération s'est déroulée le 5 décembre à Paris - La Fédération Nationale des Arts de la Rue

L’assemblée générale de la Fédération s’est déroulée le 5 décembre à Paris

vendredi 6 décembre 2002
par  lafede

La Fédé (Association professionnelle des Arts de la Rue) a été créée il y a cinq ans par une poignée de membres fondateurs présents au Festival d’Aurillac l’été 1997. Emanation de la profession, elle a grandi en fonction de la bonne volonté et de la disponibilité de ses adhérents qui comprennent aujourd’hui 180 individus et une vingtaine de structures.

De nombreux chantiers sont en cours. Des groupes de travail se constituent en fonction des désirs et des besoins de la profession. Des rencontres sont organisées sur une dizaine de festivals chaque année. Nous constatons que de plus en plus de personnes nous rejoignent et contribuent à nos travaux, avec régularité ou ponctuellement.

Une part importante de notre travail est encore peu visible. En effet, nous entretenons et ouvrons des relations avec un certain nombre de services d’état et d’organismes qui ont une incidence sur nos métiers et nos conditions de travail : ministère de la culture, ministère de l’emploi, ministère des finances, S.A.C.D., A.F.D.A S, C.P.N.E.F.S.V... Les représentants de ces institutions changent. Inlassablement, nous tissons de nouveaux liens et recommençons à sensibiliser nos interlocuteurs à notre secteur artistique.

Nous avons anticipé la décentralisation en créant des Fédés en région : Ile de France, Rhône-Alpes, Languedoc-Roussillon, Midi-Pyrénées, Nord-Pas-de-Calais, et bientôt Bretagne et Pays de Loire. D’autres sont en gestation. Là aussi, la tâche est lourde.

Aujourd’hui, nous sommes de plus en plus amenés à prendre position sur des décisions qui restreignent nos possibilités d’exercer nos métiers : fragilité du statut de l’intermittence, suppression de festivals (pour nuisance sonore, immoralité, coupe budgétaire…), réglementation de l’espace public dévorante. Malgré nos efforts, nous constatons que la structuration de notre secteur reste fragile, fragile, fragile. Nous sommes bien loin de l’équité à laquelle nous avons droit par rapport à l’ensemble des disciplines artistiques.

Cinq années d’existence et une avancée à la force des poignets. C’est tout cela, et aussi nos questionnements artistiques que nous vous invitons à partager avec nous lors de notre prochaine assemblée générale qui s’est déroulée le 5 décembre de 9h à 20h à Paris, porte des Lilas, au Cirque du Grand Céleste (Métro Porte des Lilas)

Voir la composition du nouveau bureau


Sites favoris


1 site référencé dans ce secteur