Compte-rendu rendez-vous DMDTS 3/11/06

mardi 21 novembre 2006
par  lafede

COMPTE-RENDU DU RENDEZ-VOUS AVEC LE D.M.D.T.S.

3 novembre 2006 - Ministère rue Saint Dominique à Paris

Présents pour la D.M.D.T.S. : Jean de Saint-Guilhem (directeur), Elena Dapporto (chargée de misssion).

Présents pour la Fédération : Jean-Raymond Jacob, Paco Bialek, Stephan Bonnard, Pierre Sauvageot, Pascale Canivet.

Le rendez-vous obtenu le 3 novembre fait suite à une demande de rendez-vous effectuée auprès du ministre début septembre. C’est sur l’indication de celui-ci que Jean de Saint-Guilhem, nouvellement nommé au Ministère (courant septembre) en tant que directeur de la musique, de la danse, du théâtre et des spectacles, est contacté.

Trois objectifs sont définis :

- présenter la Fédération des arts de la rue,

- expliquer la genèse du temps des arts de la rue, en décrire le déroulement et les attentes pour la profession,

- insister sur les besoins en développement de la profession en 2007 et au-delà du temps des arts de la rue.

Par ailleurs, lors de l’entretien, nous faisons part de nos inquiétudes au sujet du régime de l’intermittence et de la signature imminente du protocole d’accord. Jean de Saint-Guilhem nous explique que de son point de vue, celui-ci contribuerait à résoudre des dysfonctionnements sur l’utilisation abusive de l’intermittence faite par les employés comme les employeurs.

Une fois la présentation de la Fédération effectuée, Jean-Raymond Jacob rappelle le contexte dans lequel le Temps des arts de la rue a été conçu en 2004. Il met l’accent sur l’élaboration du Carnet de route et développe les étapes franchies depuis 2005 -préfiguration en 2005, premières mesures en 2006-.

Trois axes de travail sont débattus :

la structuration du secteur à partir des lieux , CNARs et lieux de compagnies ; le maillage du territoire comme la diversité des relations entre les collectivités et les élus ; la diffusion et notamment la partielle inadéquation d’un organisme tel que l’ONDA qui n’a pas pour mission de travailler avec les collectivités, principales partenaires des arts de la rue.

Une proposition de création d’un fond pour la diffusion des arts de la rue est faite. Il s’agirait de faire transiter ce fond par un organisme intermédiaire entre les compagnies et les villes programmatrices tel qu’HorsLesMurs. Il aurait pour objet de soutenir des projets incitatifs de diffusion dans les collectivités.

Le directeur de la DMDTS confirme l’intérêt du ministère pour les arts de la rue et annonce la mise à disposition de mesures nouvelles d’un montant global d’un million d’euros pour l’année 2007.

La question de la visibilité du temps des arts de la rue est posée.

Le Président de la Fédé propose d’interroger la profession sur la mise en place d’une journée nationale des arts de la rue en 2007 dont l’enjeu serait de permettre au public de mieux connaître ce secteur d’activités et de compléter ainsi la dimension structurante du temps des arts de la rue.

Une réponse de la profession à ce sujet sera transmise à l’issue de l’assemblée générale de la Fédération qui se déroule le 9 novembre 2006.

Jean de Saint-Guilhem ajoute que les arts de la rue seront soutenus au-delà du temps des arts de la rue et conclut l’entretien en proposant d’enclencher une réflexion sur leur développement dans les cinq années à venir.


Sites favoris


13 sites référencés dans ce secteur