Compte-rendu du Conseil d’administration des 7 et 8 novembre 2018

jeudi 13 décembre 2018
par  lafede

La cinquième réunion du Conseil d’administration élu à l’AG du 27 mars 2018 s’est tenue mercredi 7 et jeudi 8 novembre à la Gare XP (Paris).

Étaient présents :

Administrateurs : Alain François, Serge Calvier, Lucie Lafaurie, Jean-Luc Prévost, Lucile Chesnais, Loredana Lanciano, Bernadette Baratier, Bruno de Beaufort (CNAREP Sur le Pont),

Délégués régionaux : Bruno Brisson, Guillemette Ferié, Christophe Rappoport, Clothilde Guerineau

Coordinatrices : Amandine Canistro, Clémence Tonfoni, Fanny Guihard

Excusés : Brice Maire, Laurent Savalle, Le Ballon Vert, Romain Dieudonné, Marie-Irma Kramer, Alexandre Ribeyrolles, Frédéric Rémy, Pascal Le Guennec, La Baleine Cargo, Enji Julien-Binard, Jean-Marie Songy, Romaric Matagne, Michèle Conseil, Pôle Nord, Pôle Sud, Margaux Hoinard, Manon Dumont

Désignation d’un président de séance : Jean-Luc Prevost.

ARTCENA

Le président d’ARTCENA, Jean-Pierre Marcos, et sa Vice-Présidente Caroline Loire sont venus présenter la structure et son actualité au Conseil d’Administration de la Fédération nationale des arts de la rue. ARTCENA est une association créée par la fusion du CnT et de Hors les Murs. La politique d’ARTCENA est définie par le Conseil d’Administration (CA) et le Conseil d’Orientation (CO). Le CO (composé de professionnels des arts de la rue, du cirque et du théâtre) a été pensé comme un espace permettant de conserver le lien avec la profession, mais il a été peu actif ces trois dernières années.
Une chargée de mission Arts de la Rue en la personne de Floriane Gaber a été nommée pour une courte période, afin de récolter la parole de la profession sur ARTCENA et produire une note de synthèse. ARTCENA est en difficulté, son projet est mal compris.
Le Ministère a saisi la situation et souhaite revoir le projet.
Il va y avoir un CA au mois de décembre. Ses membres sont en charge d’ici là de faire une nouvelle proposition de projet. Il souhaite remettre au centre le travail de documentation et donner une réelle place au Conseil d’Orientation.
Jean-Pierre Marcos et Caroline Loire sont ouverts aux réflexions de la Fédération sur ce projet.

AURILLAC

Le Président de la Fédération s’est rendu à Aurillac pour donner les préconisations de la Fédération au jury sur le recrutement de la nouvelle direction, lors du premier tour de sélection. Suite à cette journée, les deux observateurs demandés par la Fédération ont été acceptés pour le deuxième tour de sélection.
A la rédaction de ce compte-rendu, nous avons appris que la DGCA, sans consulter la Fédération, a nommé les 2 personnes qualifiées. La Fédération est en lien avec la DGCA et espère que sa position sera revue.

TOUR DES REGIONS

La FARRCE – Région Centre
La FARRCE célèbre l’année prochaine ses 10 ans, en mars.
Cela fait plusieurs années que la FARRCE demande un expert arts de la rue à la région mais ne l’a toujours pas obtenu. Il y en a cependant un à la DRAC, mais il n’y a pratiquement aucun projet arts de la rue soutenu. Par ailleurs, l’agence culturelle régionale a été supprimée et la région a créé un nouveau système de subventions très compliqué.

La Fédé GRUE – Région Pays de la Loire
Il n’y avait pas de délégué de la Fédé GRUE lors du CA, mais Loredana Lanciano a pris la parole. Il existe aujourd’hui une réelle difficulté à mobiliser, la Fédération régionale est peu active. Pourtant, les institutions sont à l’écoute : il y a un expert arts de la rue à la DRAC et un expert à la région, suite à une mobilisation menée par la Fédé GRUE.

La Fédé BREIZH – Région Bretagne
Conseil culturel de Bretagne : La Fédération y relaie des expériences de résidences d’artistes et ce qu’elles ont produit de positif.
La Rencontre Professionnelle des Rias : Bilan positif et partagé avec le Fourneau, l’édition 2019 est déjà en préparation !
La Fédé Breizh organise « Les Ateliers critiques solidaires » qui consiste à présenter un projet à ses pairs afin d’avoir leurs avis. C’est une belle dynamique de rencontres, de partage et de transmission qui se développe dans la région.
La Fédération s’associe au Fourneau dans la réflexion d’un nouveau temps de formation et d’accompagnement de compagnies sur leur projet de création, qui a pour nom « Les chemins croisés de la production ».
La Fédération organise régulièrement des « Apérues et Mets ton Jogging », qui sont des rencontres autour d’un verre ou d’un training ou les deux !
Elle a terminé sa cartographie.
Elle va organiser une rencontre fin janvier en direction des chargés de diffusion.
Le prochain CA de la Fédé Breizh aura lieu en décembre à Lamballe, et la prochaine AG aura lieu à Port Louis (56) début 2019.

La Fédé AURA – Région Auvergne-Rhône-Alpes
En décembre, la Fédération organise une journée professionnelle le lundi 10 décembre, accolée à l’Interrégionale qui se déroulera le 11 et 12 décembre. La journée professionnelle, intitulée « Histoires artistiques et complicités créatives », abordera des questions artistiques, en lien avec le système des appels à projets, qui sont parfois contraignants. Témoignages et ateliers d’échanges sont au programme.
La deuxième journée sera consacrée au militantisme et à la Fédération. La matinée s’adresse aux adhérents de la Fédération AURA, l’après-midi marque le début de l’Interrégionale, avec un tour des régions. Le lendemain sera consacré au sujet de la gouvernance.
Organisation générale : ces journées se feront aux ateliers Frappaz. La Fédération AURA s’occupe de la gestion des inscriptions et proposera une aide au déplacement pour les membres des Fédérations Régionales. La Fédération Nationale participera également financièrement à l’Interrégionale.

Fédé GRAND’RUE – Région Nouvelle-Aquitaine
La Fédération organisera l’Université Buissonnière. L’accueil de cette 9ème UB a été voté au Conseil d’Administration de la Fédération Grand’Rue : 2 contre, 1 abstention et 16 pour.
Elle se fera à Limoges, les 12, 13 et 14 février 2019. Les thèmes que Grand-Rue souhaiterait voir être abordés dans cette UB sont les suivant : la parité et la sécurité dans l’espace public. Le festival Urbaka mettra à disposition deux stagiaires sur l’organisation de l’événement.
Grand-Rue souhaite faire évoluer ses apérues et Cause’rues, qui sont devenus de vrais moments de rassemblement.
Le questionnaire sur la sécurité/sûreté des festivals de Grand’Rue est finalisé, ils vont l’envoyer. Il faut voir quelles régions seraient intéressées pour le faire également circuler dans leur région, et voir également la faisabilité d’une enquête au niveau national, en fonction du nombre de Fédérations Régionales qui l’auront lancé.

La Férue – Région Ile-de-France
Lancement de Rue(s) Libre(s) (au pluriel cette année !) le 27 octobre dernier, à Paris Beaubourg sous le signe de l’interpellation contre la privatisation et la marchandisation de nos espaces publics, sous la forme conviviale d’un Grand Banquet des Arts de la Rue et d’un happening sur le parvis de Beaubourg === > vidéo à suivre. Une édition très appréciée en présence du Directeur de la Culture de la Région IdF, des maires du 4ème et 11ème arrondissements ainsi que les services de la Ville de Paris (chargée de secteur arts de rue).
Apérue Bilan Rue(s) Libre(s) le 22 novembre à la Maison des réseaux.
Prochain Rue(s) Libre(s) en décembre, happening dont la communication part début décembre.
La Férue est en cours de recrutement pour :
- un poste de coordinat.eur.rice à mi-temps, dédié à l’administration et au développement financier (le 6 décembre 2018),
- un.e stagiaire sur l’OPP (enquête compagnies) pour prise de poste en janvier 2019.
La commission communication de la Fédération travaille à la refonte de l’identité visuelle, dont un nouveau logo suite à son nouveau nom d’usage : FéRue.
La commission institution travaille à trois niveaux de priorités :
1) Région : RDV les 8 novembre et 13 décembre avec la Vice-Présidente, le Directeur de la Culture, Conseillers et chargés de mission culture pour travailler à la mise en place des pôles régionaux, et entamer un processus de concertation avec les acteurs du territoire.
2) DRAC : Suivi du chantier qu’entame la DRAC IdF sur les schémas d’orientations pour tous les secteurs artistiques (arts de rue, du cirque et marionnette) enclenchés sans concertations et en nommant un stagiaire (jusqu’en mars, 6 mois) pour les lancer tous en même temps ! La FéRue suivait ce chantier avec le Directeur du Service Théâtre Bruno Mikol qui est parti à la DRAC Occitanie ; la Fédé entend faire passer le message de la nécessité d’une véritable concertation sur le SODAREP.
Le chargé de mission (stagiaire) revoit sa feuille de route et va finalement se consacrer uniquement au SODAC (pour le cirque). La Férue a rendez-vous en janvier pour prendre la température de ce premier schéma d’orientation ; elle sonde par ailleurs les acteurs arts de rue pour que la concertation soit plus participative qu’elle ne semble se faire pour le cirque.
A noter aussi, qu’il ne reste qu’un expert arts de rue à la région Ile-de-France : Caroline Loire, depuis le dernier tirage 2018. Il serait important de regarder ce qu’il se passe dans chaque DRAC, un seul est clairement insuffisant.
Organisation le 28 novembre d’une matinée rencontre avec Mehdi Idir de la mission SDAT afin de détailler les dispositifs : culture & santé, Education artistique et culturelle, culture et lien social, CLEA, Résidences, Tourisme culturel, QPV...
3) Ville de Paris : démission en septembre de Bruno Julliard adjoint à la Culture et nomination par Anne Hidalgo de Christophe Girard (déjà à ce poste, nommé sous Delanoë – issu du groupe socialiste et apparenté).
Répartition des délégations avec Frédéric Hocquard chargé de la vie nocturne et de la diversité de l’économie culturelle dont les arts de la rue et du cirque font désormais partie. La FéRue a rédigé un communiqué envoyé aux deux intéressés pour s’inquiéter du message symbolique d’être sorti du giron Culture et s’assurer de la marge de manoeuvre et du budget qui lui sera consacré et des perspectives et priorités 2019 à réactiver. RDV avec F. Hocquard le 21 Novembre
La DGCA a lancé un audit sur l’impact et l’ancrage territorial du CNAREP en IdF : le Moulin Fondu récemment installé à Garges-lès-Gonesse. Elena Dapporto rencontre un certain nombre d’opérateurs et la FéRue. Sa lettre de mission consiste à étudier contexte et gouvernance et s’il y a une adéquation entre les moyens et les missions.
La commission gouvernance finalise sont travail d’accompagnement avec MCP Factory le 19 décembre.

POP MIND

Serge Calvier, Bernadette Baratier et Laetitia Lafforgue sont délégués UFISC (Union Fédérale d’Intervention des Structures Culturelles) pour la Fédération nationale des arts de la rue. Laetitia Lafforgue est venue parler de l’UFISC au CA de la Fédération nationale, et présenter un événement sur lequel pourrait s’investir la Fédération.
L’UFISC travaille sur trois axes : la diversité, le travail et les droits humains. Elle situe nombre de ses travaux dans le champ de l’ESS.
POP MIND est un événement à vocation européenne, créé à l’origine par la Fédélima (musiques actuelles). Cette année, les membres de l’UFISC souhaitent pour la première fois faire un projet tous ensemble, et se sont emparés de POP MIND. L’événement aura lieu du 19 au 21 mars 2019 à Rouen, au 106.
Le Collectifs des Actions Citoyennes ou encore le collectif Pas sans nous ont intégré le copil élargi, le but étant de dialoguer avec le maximum de personnes possible.
Entre 250 et 300 personnes sont attendues. Le titre, provisoire, est : « Les droits humains, une zone à défendre ? ». Les thèmes abordés seront les droits individuels et collectifs, la question de la norme, de la militance… Le budget est de 50 000 euros, avec un apport de chaque membre de l’UFISC.
Chaque membre doit proposer un atelier, a organiser au minimum à deux organisations.
Proposition de Laetitia : se joindre au CAC pour organiser un atelier sur une question qui nous préoccupe mutuellement, celle de la liberté dans l’espace public.
La Fédération pourrait aussi proposer une thématique : celle de la gratuité. Il faudrait une autre organisation (au minimum) qui soit partante pour qu’un atelier sur ce sujet soit envisagé.
Budget de participation de la Fédération proposé : 3000 euros.
Vote : sur la participation budgétaire de 3000 euros et sur l’organisation d’ateliers. Pour à l’unanimité

CONVENTION PLURIANNUELLE D’OBJECTIFS

Vote sur le bilan : Pour à l’unanimité

REPRÉSENTATIVITÉ

Le nouveau comptage va avoir lieu sur les adhésions 2019. Cette question doit être prise en compte dans le chantier gouvernance. Il faut aussi bien développer le nombre d’adhérents structures en 2019 pour que la Fédération nationale des arts de la rue soit jugée représentative.
OBSERVATION PARTICIPATIVE ET PARTAGEE
L’étude sur les lieux est en phase d’être terminée.
Ensuite, l’enquête compagnie sera lancée.

DATES DES PROCHAINS CA ET AG

La prochaine Assemblée Générale se fera dans la première semaine d’avril, en fonction du lieu trouvé.
Les prochains CA :
• Les 7 et 8 janvier 2019 à Limoges, à partir de 14h le 7 janvier
• Un CA « d’organisation » la veille de l’UB, le 11 février 2019
• Il y aura un CA avant l’AG début avril

RETOUR DES COMMISSIONS

Communication
La commission a travaillé sur un Cahier des charges, qui sera envoyé au CA avant envoi pour des devis.
Elle a également travaillé sur un questionnaire demandé par l’un des prestataires consultés.
L’objectif appuyé est de se retrouver avec un outil moderne, qui reste simple d’utilisation et qui soit flexible, afin d’intégrer les questionnements qui se feront nécessairement dans le chantier de la gouvernance.

1%Travaux Publics
La commission travaille à la rédaction d’un livre blanc du 1% TP présentant des dispositifs éprouvés et dont l’analyse des moyens mis en oeuvre (juridiques, organisationnels, financiers) devrait permettre de dégager des préconisations pour la concrétisation du 1% TP.
Un travail de référencement, mené en lien avec les Fédérations Régionales, de projets artistiques menés en lien avec une politique d’aménagement, ou les projets artistiques qui accompagnent un projet d’aménagement, ou encore les projets artistiques financés via des crédits destinés à des travaux publics a été engagé.
Il s’agira ensuite d’identifier les projets les plus pertinents à étudier de manière plus fine dans le livre blanc.
Une réflexion est en cours sur la possibilité d’engager un budget pour qu’une personne soit en charge de mener les entretiens auprès des personnes concernées pour la rédaction du livre.
Ce travail a pour échéance les festivals de l’été 2019.

Université Buissonnière
Au niveau logistique, la Fédération Grand’Rue est bien avancée. En commission, c’est le contenu qui a été developpé. Plusieurs thématiques envisagées :
• Les politiques culturelles des régions, via une entrée régions et une entrée DRAC.
Possibilité d’inviter des intervenants tels que l’Association des Régions de France, l’Association des Communautés de France, l’Association des DAC...
Il sera évoqué le chantier de la région Nouvelle-Aquitaine sur les Droits culturels, qui a revu ses dispositifs de soutien au regard des droits culturels. Il faut trouver d’autres démarches similaires dans d’autres régions, en lien avec les délégués régionaux.
• La question de la sécurité/sûreté, du lien avec les préfets de régions….
• La question du service public, de la gratuité…
• L’organisation du secteur : quels outils, les SODAREP…
• Dans les échanges avec le CA, sont également abordées les thématiques du lieu, de la création artistique
• Calendrier prévisionnel : Lancement d’un pré-programme et des inscriptions lors de l’Interrégionale en décembre.

POINTS DIVERS

• SODAREP : plusieurs « SO SO » se montent : SODAM (Marionnettes), SODAVI (arts visuels, qui ont obtenu une ligne budgétaire de 300 000 euros)…En Ile-de-France, la DRAC s’en est emparée, avec une personne dédiée à l’établissement de SODAM, SODAC (cirque) et SODAREP.
• L’intermittence : depuis 2014 et les réformes, un cadre particulier pour le régime chômage de l’intermittence a été obtenu. Il se négocie entre les organisations syndicales du secteur. Ce qui est proposé dans cette réforme : que les négociations se définissent dans le cadre fixé par le MEDEF. Il faut rester vigilant, la proposition de modification du cadre des négociations va bientôt sortir.
• FONPEPS : Il n’y a aucune mesure qui prend en compte les spécificités des arts de la rue. Il faudrait réfléchir à une mesure qui considère la gratuité d’un événement.


Prochains CA
Lundi 7 janvier à partir de 14h et mardi 8 janvier à Limoges
Lundi 11 février à Limoges, de 13h à 18h
La prochaine Assemblée Générale de la Fédération Nationale des Arts de la Rue aura lieu la première semaine du mois d’avril 2019.

PDF - 155.3 ko
Compte-rendu CA des 7 et 8 novembre 2018

Documents joints

Compte-rendu CA des 7 et 8 novembre 2018