Compte-rendu du CA du 19 mai 2008 - HLM, Paris - La Fédération Nationale des Arts de la Rue

Compte-rendu du CA du 19 mai 2008 - HLM, Paris

lundi 26 mai 2008
par  lafede

Présents :
- Elus CA national : Daniel Andrieu, Matthieu Baudet, Paco Bialek, Serge Calvier, Hocine Chabira, Bruno de Beaufort, Pedro Garcia, Yannis Jean, Carole Joulin, Thierry Lorent, Philippe Macret, Fred Michelet, Philippe Pellier, Palmira Picon-Archier, Pierre Prévost, Alexandre Ribeyrolles,
- Délégués régionaux au CA national : Stéphane Daniel (suppléant de Marion Baraize, déléguée pour la Fédé Rhône-Alpes), Frédéric Duperray (délégué pour la FALAR, fédé en Alsace-/Lorraine), Laetitia Lafforgue (déléguée pour la Fédé Ile de France), Mathieu Maisonneuve (délégué pour la Fédé Midi-Pyrénées), Anne-Sophie Roffé (suppléante de Pascal Larderet, délégué pour la Fédé Langudoc-Roussillon).
- Coordinateurs : Pascale Canivet (Fédé nationale), Bertrand Petit (Fédé Rhône-Alpes), Nolwenn Semana (Fédé IDF).

Excusés : Pascal Leguennec, Luc Perrot, Thérèse Toustou, Fabrice Watelet.

Absent : le délégué pour la Fédé Pays-de-la-Loire.

Présentation de l’ordre du jour par Thierry qui salue la présence des délégations en région (moment historique !). Prise de parole de chacun des participants qui se présente et exprime ses « désirs » concernant sa participation aux chantiers collectifs de la Fédé.

Election du Bureau

Huit candidats se sont présentés à l’élection et répartis les rôles dans le bureau de la Fédé. Ils ont tous été élus à l’unanimité (sur les 26 membres du CA, 24 ont voté dont trois par procuration)

- Thierry Lorent, président ;
- Daniel Andrieu, vice-président ;
- Serge Calvier vice-président délégué aux questions sociales ;
- Pedro Garcia, vice-président délégué à l’international ;
- Fred Michelet , vice-président délégué aux relations avec les organisations nationales et les scènes généralistes.

- Bruno de Beaufort, trésorier ;

- Pierre Prévost, secrétaire ;
- Philippe Pellier, secrétaire-adjoint ;

Etat des lieux des commissions, chantiers et travaux en cours

Secteur social (Serge - Thérèse - Yannis)

Serge fait état de l’avancée des travaux menés conjointement avec l’UFISC qui se concentre sur les Entretiens de Valois.
Yannis demande à ce que la Fédé communique de façon précise sur le numéro d’objet que beaucoup de professionnels ne savent pas comment gérer. Il semblerait que la procédure ne soit pas non plus maîtrisée par ceux qui l’ont demandée ni ceux qui l’ont créée.

Il est également demandé que les propositions de l’UFISC soient davantage débattues au sein du CA avant d’être entérinée à l’UFISC au nom de la Fédé. Yannis s’engageant à suivre les questions sociales au côté de Serge, il sera sans doute possible de mieux faire circuler l’info et de provoquer des débats plus approfondis sur ces questions avec les adhérents de la Fédé.

Les trois représentants de la Fédé du CA de l’UFISC cette année sont Louis Joinet, Serge et Yannis. Thérèse Toustou poursuit son travail au sein du CA de la Fédé en se concentrant sur le sujet des conventions collectives.

Une demande est faite par Carole d’un travail sur les contrats de cession et les contrats de co-production qui restent encore peu normalisés. Un éclaircissement dans ce domaine allégerait les relations entre organisateurs-programmateurs-acheteurs et chargés de diffusion-chargés de production-vendeurs.

Par ailleurs, il pourrait être judicieux de réfléchir à la mise en place d’ « un fonds de mutualisation pour les impayés ». A voir.

Il est également mentionné le besoin de ressources juridiques qui compléteraient celles proposées par le bureau juridique du CNT.

Serge Calvier fait une brève synthèse sur le déroulement des Entretiens de Valois. Ces entretiens ont eu un démarrage chaotique, ils se poursuivent avec une méthode de travail floue même si le personnel du ministère organise au mieux les réunions et les auditions de personnalités. Un des problèmes majeurs est celui de la durée du dispositif qui doit se terminer courant juin. Un autre est celui de la circulation de l’information qui est très ralentie par une procédure pesante de validation de comptes-rendus. Un dernier problème est celui de la diversité des points de vue.

Malgré la confusion générale, il reste important de participer à ces rendez-vous, ne serait-ce que pour côtoyer l’ensemble des secteurs qui constituent le paysage artistique et culturel français.

Les arts de la rue étant peu développés lors des séances de travail, il est indispensable que des contributions écrites soient produites afin que nos propositions soient prises en compte dans le rendu du document final. Un appel à écriture est fait à l’ensemble des adhérents.

Néanmoins, quelques axes de propositions semblent émerger à travers les divers comptes-rendus.
Selon le ministère, une certaine ère (ère Malraux) vient de s’achever. Elle est remplacée par une seconde ère de la culture pour la France pour laquelle la ministre s’engage à sauvegarder le budget de la culture à l’euro constant pour les années à venir.
Il est question d’un label unique dont les missions seraient définies selon des critères de lieu de référence, d’implantation et d’ancrage territorial, de transdisciplinarité et d’actions pédagogiques vis-à-vis des publics.
Les compagnies seraient soit des compagnies nationales soit des compagnies régionales.
Le soutien des pouvoirs publics serait rassemblé dans des agences régionales, ceci afin de faciliter les procédures et de simplifier la recherche de subventions. De même, les dispositifs d’aides seraient moins morcelés. Ceci afin d’éviter le saupoudrage.

Par ailleurs, pour la culture française à l’étranger, il y aurait 10 pôles répartis dans le monde qui auraient pour mission de faire circuler les œuvres françaises au niveau international.

Diffusion (Paco - Alex)

Commission issue des causeries de la diff (été 2006), elles-mêmes poursuivies par des réunion de chargés de diff (regroupement : « C’est un métier » qui comprend 80 membres dont les échanges ont lieu également via un forum internet). Actuellement à la Fédé, la commission a la forme d’un groupe mixte comprenant des acheteurs et des vendeurs, artistes et programmateurs. Son objectif est d’impulser des propositions au niveau des régions, propositions qui passent par un état des lieux des dispositifs d’accompagnement de la diffusion existant sur l’ensemble des régions. L’idée est aussi de faire fonctionner le groupe de réflexion au niveau national. L’étape actuelle est d’établir une cartographie de la diffusion comprenant l’identification des personnes-ressources, une première approche du mécénat...

Région (Bruno - Thierry - Matthieu B.)

Le gros du travail actuel est de sensibiliser les nouveaux élus à nos pratiques artistiques et de soutenir la création des nouvelles fédés en région. Matthieu Baudet se joint au groupe piloté par Thierry et Bruno afin de poser les bases d’une future Fédé en Bretagne.

La fédé Haute-Normandie s’est créée le 6 mai sous l’intitulé : Ministère de la Ruée publique (dénomination issue du nom de la troupe éphémère constituée à l’occasion de Rue libre 2007). Son mode de fonctionnement est en cours de gestation. Vingt-cinq professionnels répartis en Haute-Normandie en sont les membres fondateurs.

International (Philippe - Pedro - Matthieu B. - Palmira)

Veille sur les institutions et les initiatives européennes. Il s’agit d’abord d’accompagner le démarrage des Fédés et des collectifs de pression étrangers. Les avancées sont peu sensibles car elles se dessinent sur des longs termes. Le lancement d’une Eurofédé est un objectif à moyen terme. Il pourrait se concrétiser davantage avec la rédaction d’un manifeste « européen » pour les arts de la rue écrit conjointement avec nos collègues étrangers. Dans l’immédiat, la Fédé sera présente à l’université nomade européenne programmée à Aurillac l’été 2008 (initiative du festival d’Aurillac). Des contacts seront pris dès que possible avec CulturesFrance et Circostrada. Les dossiers européens demandent une technicité actuellement absente parmi les membres actifs de la Fédé.

Auteur-écriture (Fred Michelet - Fred Duperray - Hocine Chabira)

Un travail est à poursuivre pour la reconnaissance des auteurs pour les arts de la rue. L’idée de la création d’une association d’auteurs menée conjointement par la SACD et la Fédé est à creuser. La notion d’auteur textuel a besoin de s’élargir à celle d’auteur non-textuel voire contextuel.

Rue libre (Pierre Prévost - Hocine Chabira)

Le CA appelle l’ensemble des adhérents et plus largement la profession à poursuivre l’initiative « Rue libre ! » démarrée en 2007. Cette initiative de la profession s’avère d’autant plus nécessaire dans le contexte actuel du désengagement de l’État et représente une précieuse plateforme de visibilité de notre secteur pour l’ensemble de la profession. Pour cette année, l’accent sera mis sur la relation aux collectivités territoriales comme partenaires des initiatives portées par la profession dans le souci de faire converger Rue libre et la dimension politique des arts de la rue. En effet, pour tenir compte du calendrier électoral et des nouvelles mandatures municipales, nous pourrions solliciter des collectivtiés locales cette année pour l’édition 2008 de Rue libre.

C’est autour des notions de la liberté de parole, de la censure, de l’espace public, de l’acte libre, de la défense des valeurs républicaines que Rue libre pourrait se décliner en 2008 (propositions qui résument les désirs des membres présents du CA)

Pierre et Hocine se chargent de piloter la rédaction d’un manifeste pour 2008.

La date fixée cette année est le 25 octobre 2008 (qui est également celle du passage de l’heure d’été à l’heure d’hiver).

Pierre Prévost propose un thème de l’année « Haut - Large - Loin ». D’autres suggestions sont faites : la rédaction d’un article à ajouter à la déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789, des actions sur le thème de la fresque et du bitume...

Le CA encourage les CNARs à être acteurs sur cette opération.
En ce qui concerne la communication, elle ne disposera pas des moyens de l’année dernière et devra être prise davantage en charge par les porteurs de projets. Par ailleurs, des demandes vont être faites afin qu’un site puisse être alimenté en collaboration avec le Fourneau et HLM.

Enfin, les visuels de l’année dernière seront sans doute utilisés à nouveau cette année.

Point financier (Bruno)

Bruno fait état de la baisse de subvention de la Fédé (de 90 000 euros à 68 800 euros) qui sera probablement plus importante en 2009.

S’il est possible cette année, sur un budget de réserve, de poursuivre un poste d’assistanat administratif à temps partiel, il est indispensable d’agir rapidement face à la réduction des financements en imaginant de nouvelles ressources financières.

Aussi est-il proposé d’organiser des soirées de soutien à la Fédé durant certains festivals cet été. Ces soirées ouvertes à tous se dérouleraient cette année sur quelques festivals : à Amiens fin juin, à Bar-le-Duc début juillet, à Chalon en juillet, puis à Morlaix et à Aurillac en août. Les bénéfices constitueraient un apport financier pour la Fédé qui d’une part résorberait partiellement la baisse de subvention et d’autre part permettrait d’accompagner des projets Fédé comme Rue libre ou d’apporter une aide juridique comme celle nécessitée par la situation récente à Cuers.

Cette année est considérée comme une année test.

Par ailleurs, d’autres suggestions sont faites comme celle d’éditer une carte postale ou des autocollants à vendre au public (sur le thème : je soutiens les arts de la rue).

Enfin, une réflexion est à mener sur la mutualisation des moyens de la Fédé nationale et des fédés en région.

Il est décidé d’ouvrir un nouveau chantier dont la mission est de trouver de nouveaux subsides.

Bruno, Laetitia, Carole et Philippe P. proposent leur aide pour l’organisation des soirées-bar Fédé. L’ensemble des adhérents seront appelés à y participer à l’organisation.

Axe politique (Luc)

Le travail à mettre en œuvre en 2008 est prioritairement en direction des collectivités territoriales.

Il passe par le développement des fédés en région et aussi par celui des relations avec des organisations qui rassemblent les collectivités telles que la FNCC, la récente association qui rassemble les directeurs des affaires culturelles des conseils généraux, voire le CNFPT. L’accent est à mettre sur les nouveaux élus et les nouvelles équipes qui se mettent en place.

Thierry propose qu’un colloque réunissant les agglomérations, les communautés de communes et les arts de la rue soit organisé à l’initiative de la Fédé.

Délégués

Délégués aux diverses instances dans lesquelles la Fédération est présente :
- HLM : Pedro Garcia et Fred Michelet
- UFISC : Louis Joinet, Serge Calvier et Yannis Jean
- ADAMI, Pascal Leguennec

Présence de la Fédé sur les festivals

(en cours et à confirmer)
- Amiens : Soirée solidarité fédé. Samedi 21 juin. Rencontre Fédé de sensibilisation pour soutenir le maintien du festival. Daniel Andrieu, Thierry Lorent. Modérateur : Thierry.
- Sotteville : présence de la Fédé sur la rencontre nouveaux élus le 29 juin.
- Bar-le Duc : Soirée solidarité fédé.
- Chalon : soirée solidarité Fédé. Représentant de la Fédé présent sur la rencontre sur les esthétiques (samedi matin à 10 h 30). Réunion de la commission lieux de fabrique et lieux de résidence. Foire aux questions.
- Morlaix : Soirée solidarité fédé.
- Aurillac : soirée solidarité fédé. Prise de parole le mercredi matin sur la rencontre internationale. Foire aux questions.
- Montcontour : présence de la Fédé à l’occasion du festival les 5 et 6 septembre. Représentant de la Fédé sur la rencontre pro.

Nouveaux chantiers

Chantier à ouvrir

Aller à la rencontre des organismes généralistes.
Face au net déficit sur les scènes généralistes et en raison de l’importance croissante d’être associé aux débats et aux décisions globales sur le spectacle en France, il est décidé de mettre l’accent sur une démarche d’entrisme dans les organisations et les institutions françaises dans lesquelles nous ne sommes pas encore représentés. Fred Michelet se propose de piloter ce chantier.

Chantier en évolution

Parce qu’une étude sur les lieux de résidence et de création en région Rhône-Alpes démarre et à la suite de la réunion informelle sur les lieux de fabrique qui s’est déroulée l’été dernier à Chalon, il est décidé qu’une commission sur les lieux de fabrique et les lieux de résidence se mette en place au sein de la fédé nationale. Philippe Pellier du CA national et Bertrand Petit coordinateur de la région Rhône-Alpes la pilotent.

Chantier à imaginer

En raison du développement des fédés en région, il semble important aujourd’hui de travailler à la cohésion des objectifs des uns et des autres et à la synergie des travaux entrepris. Le lien Fédé nationale et Fédé régions est également à réfléchir afin qu’une méthode de travail efficace optimise une forme de mutualisation.
Ce chantier implique entre autres choses une réflexion sur une communication commune et une éventuelle production de supports de communication mutualisés. La forme de ce chantier se précisera au cours de l’année, en tenant compte du nouveau fonctionnement du CA constitué partiellement de délégués en région.

A relancer

En début d’année, la création d’un comité de suivi du temps des arts de la rue avait été décidée par l’ensemble des parties prenantes. Aucune nouvelle de la DMDTS qui devait le mettre en œuvre pourtant il devient nécessaire de faire le point sur le devenir des dispositifs générés par le TAR.

A savoir

Trois personnes poseront leur candidature en tant qu’administrateur de la SACD pour les arts de la rue : Fred Fort (Annibal et ses éléphants), J-L Prévost (Les Goulus), et Dominique Houdard (personnalité émérite pas forcément familière des arts de la rue).

Liste CAFEDE

A la demande générale, il sera désormais possible d’ajouter des pièces jointes aux messages sur la liste réservée aux administrateurs de la Fédé.

Rendez-vous à prendre

- Demande d’un entretien auprès de JM Tréguer, inspecteur à la DMDTS, qui évaluera la convention triennale de la Fédé qui s’arrête fin 2008.
- Demande de rdv avec Georges-François Hirsch, nouveau directeur de la « DMDTS », future direction de la création.

Dates des réunions à venir

- Groupe d’étude parlementaire pour les arts de la rue : audition de la fédé le 11 juin à 10 h.
- CA les 29 et 30 septembre à Sotteville-lèz-Rouen (hébergement gracieux à l’Atelier 231 et repas à 4 euros)
- CA le15 décembre sans doute à l’ouest (Rennes ?).
- AG : le 16 décembre.
- Prochain bureau : date à fixer d’ici à la fin juin.