Compte rendu de la réunion du CA élargi du 28 avril 2008 - La Fédération Nationale des Arts de la Rue

Compte rendu de la réunion du CA élargi du 28 avril 2008

mercredi 11 juin 2008
par  lafede

Ordre du jour :

-  Etat des lieux des différentes difficultés de certains festivals après les municipales.
-  Election d’un représentant de la FALAR et de son suppléant au CA de la Fédération Nationale
-  Proposition d’un outil de communication en partenariat avec Hors les murs, ARTECA et l’ACA.
-  Validation du texte commun de présentation de la FALAR (ci-joint)
-  Une rencontre FALAR à Chalon sur Saône (point non abordé)
-  Rue Libre : positionnement de la Fédération Nationale ; organisation de la journée à Strasbourg.
-  Questions diverses

Etat des lieux des différentes difficultés des festivals après les municipales
- Préambule :
- Quelles sont les actions que doit mener la FALAR face aux difficultés rencontrées ?
Michael MONNIN, président, fait remarquer pendant les discussions que le rôle de la FALAR n’est pas de juger les lieux et festivals mis en danger mais de leur apporter un soutien face aux difficultés que le corps culturel rencontre aujourd’hui en raison des politiques culturelles.
Il fait aussi remarquer que la baisse de 6% du Budget, dans la mesure où elle ne touche pas certains lieux, masque le fait que les « acteurs » concernés connaissent des baisses beaucoup plus importantes et très variables. Suite aux décisions prises par l’Etat, les régions font des choix dans la distribution des subventions mais ne peuvent pallier les « coupes » de l’Etat.

Bar le Duc : Festival Renaissances :
- Estelle GOBERT expose la situation :
- Le Festival aura lieu en 2008 mais les politiques de la Ville reprochent à Jérôme MONTCHAL le fait que le festival ne valoriserait pas assez les populations et « acteurs » culturels locaux. Ils souhaitent localiser l’action du Festival, notamment en réintégrant plus de compagnies amateurs locales. Selon eux,. Le festival n’est pas assez tourné vers les locaux.
Au même moment Pascale Canivet nous lit la réponse par téléphone de la mairie de Bar le Duc suite à un courrier de demande de rendez vous par la fédération nationale.

Réponse de Mme le maire de Bar le Duc à Thierry Lorent, président de la fédération nationale
« Monsieur le Président,
J’ai pris connaissance avec attention de votre courrier en date du 4 avril 2008 par lequel vous me faites part de vos inquiétudes quant à l’avenir du "Festival Renaissances" de Bar-le-Duc.
Je tenais à vous préciser que cet événement, qui permet d’instaurer de réelles rencontres entre les arts de la rue et la musque ancienne, entre la renaissance et le 21 ème siècle, est un événement majeur pour la ville de Bar-le-Duc, mais également pour la région Lorraine. A l’heure actuelle, son existence n’est en rien menacée. De plus, les services de la ville de Bar-le-Duc envisagent une réflexion prochaine, dont le but sera d’évoquer les moyens de promouvoir et de renforcer cette manifestation par son rayonnement et son implantation.
Je vous prie de croire, Monsieur le Président, à l’assurance de mes salutations distinguées.
Nelly Jacquet »

Il a été décidé par la FALAR d’inviter plusieurs élus de la Ville et de la région au prochain festival lors de la table ronde organisé par le festival et Hors les Murs le 3 juillet.

Bitche : Les Estivales/La Valise
- Laurent DEHLINGER présente la situation :
- Le budget des Estivales est menacé : après une première baisse, la ville diminue de nouveau le budget ( de 90 000€ à 35 000€).
Après le départ de Stéphanie SCHMITT, la ville confie à la compagnie La Valise la programmation.
Cette situation de crise provient de difficultés liées au changement économique de la ville ainsi qu’à une insatisfaction du lieu de programmation et du déroulement du festival.
Il est également question de changer l’organisation culturelle de la ville et de prévoir un mi-temps pour gérer la programmation de l’Espace Cassin.

Il a été décidé que la FALAR organiserait un Rendez-vous avec les élus culturels de la ville pendant la période des Estivales en juillet en accord et avec la complicité de la compagnie la valise.

Scènes et Territoires en Lorraine

Préambule :
- Rappel des missions de ce lieu (citation de leur site internet) :

-  favoriser l’accès aux œuvres contemporaines et l’approche de la dimension artistique par des publics éloignés des circuits habituels de diffusion et de créations culturelles ;
-  lutter contre les inégalités géographiques et sociales ;
-  aider les pays, les communes, les associations, les écoles et collèges... à construire leurs propres projets en mettant en œuvre une médiation culturelle et artistique de qualité en lien avec les attentes locales.

La Drac Lorraine diminue leur subvention de moitié (de 60 000 € à 30 000€) et menace leur conventionnement.

La FALAR décide de se joindre aux soutiens apportés à ce lieu et envisage une action telle que l’envoi d’une lettre de soutien à la Drac Lorraine.

Election d’un représentant de la FALAR et de son suppléant au CA National

Préambule :
- Compte-rendu de L’AG Nationale : La fédération nationale a voté en AG extraordinaire la règle que chaque fédération régionale ait un représentant au CA avec son suppléant, soit 7 membres délégués régionaux en plus des 20 membres élus au CA national. La prochaine réunion du CA aura lieu le lundi 19 mai 2008 de 11 h à 18 h (comme toutes les réunions du CA) dans les bureaux de Hors les Murs à Paris.
Michael MONNIN, président, et Frédéric DUPERRAY se présentent pour être les délégués régionaux de la FALAR.

Elus par consensus mutuel
- Frédéric DUPERRAY : délégué régional
- Michael MONNIN : suppléant

Proposition d’un outil de communication en partenariat avec Hors les murs, ARTECA et l’ACA.

Préambule :
- Michael MONNIN et Claire GIROD ont rencontré ARTECA qui consent à mettre à disposition un répertoire/guide de l’action Rue en Alsace Lorraine, mais à condition que ce soit la FALAR qui le confectionne, sauf dans l’hypothèse où la Région leur donnerait le subventionnement nécessaire pour mandater une personne chargée de faire ce travail.
- L’ACA et ARTECA se rencontrent prochainement et nous constaterons les décisions prises à ce moment là en ce qui concerne la FALAR.
D’autre part, Bruno de BEAUFORT doit rencontrer Denis Lecoq (ACA) pour la compagnie Luc Amoros : il en profitera pour prendre Rendez-vous, en tant que membre actif de la FALAR, sur cette question de guide/répertoire.

Proposition de Claire GIROD et James VAN DER STRAETEN d’un sommaire pour une éventuelle publication. Ils doivent envoyer un questionnaire complet à toutes les compagnies de Rue d’Alsace Lorraine, mettre ce sommaire en ligne sur Internet et l’envoyer au CA de la Fédération Nationale.
Dans ce sommaire doivent figurer (à la façon de celui présenté sur le site du fourneau) :
• Présentation, missions
• Adresses
• Photographies

Validation du texte commun de présentation de la FALAR
- Il est proposé de faire valider le texte par courriel d’ici trois semaines afin d’avoir un outil de communication.

Rue Libre : positionnement de la Fédé Nationale ; organisation de la journée à Strasbourg

Préambule :
- Cette journée doit être manif’estive : Joanna BASSI propose la mise en scène des colloques.

De nombreuses questions sont soulevées : Quel parcours ? Quelle action ? Comment ? Quel chemin emprunter ? Partons- nous de différents points de départ ? Partons-nous tous de la Place Kléber ? De la Friche-Laiterie ? et les compagnies allemandes (ouverture sur l’Europe) partent-elle du Pont du Rhin ? Organisons-nous le Banquet Place Kléber ? Banquet ou Pique-Nique ? A quelle heure ? Après ou avant la déambulation ? Les colloques s’organisent-ils à La Friche-Laiterie ? Le matin ou l’après- midi ? Sommes-nous d’accord sur le thème de « Ecrire pour la Rue Libre » ? Les limites de la liberté d’expression dans la ville ? Organisons-nous des ateliers d’écriture à la Friche-Laiterie ? Pérennité des écritures laissées sur notre passage ? Nous devons élaborer le cahier des charges de cette journée pour pouvoir faire les demandes nécessaires à la ville de Strasbourg.

Michael Monnin rappelle qu’un groupe de travail a réfléchi sur une thématique pour cet évènement qui est « rue libre ? » et qui pose la question des limites de la liberté d’expression dans l’espace public. Il rappelle aussi que l’évènement de Cuers avec Princesse Peluche est un exemple qui rejoint cette thématique et qui montre que ce thème est d’actualité.
Déroulement
Afin de synthétiser les propositions Michael MONNIN dessine le plan du parcours sur un tableau. Il dessert la Place Kléber, la Place Broglie, la Place de la République pour arriver au Palais de l’Université en passant par l’avenue de la Liberté.
La friche-laiterie pourrait être une base de préparation...

Décisions prises par consensus :
- 1. Intégrer le rapport à l’Europe dans le thème de l’écriture. La thématique globale est celle de la liberté dans la rue avec une dominante sur Ecriture dans la rue.
- 2. Le thème de Rue Libre cette année est « écrire pour et dans la rue libre ? »
- 3. Concernant le parcours :

- Le Rendez-vous aurait lieu place Kléber à 12 h pour le Pique-Nique. Il a été décidé au préalable que le banquet devenait un Pique-Nique ou chacun apportait quelque chose.

- Départ pour la déambulation vers le Palais de l’Université à 14 h, arrivée à 16 h, avec une manifestation-spectacle ayant forte plus value visuelle à l’arrivée

- Ouverture des tables rondes aux seins des locaux de l’université. L’idée est de proposer plusieurs tables rondes autours de grande thématique. Le déroulement en est confié au groupe de travail définit à l’AG précédente.

- Retour à la Friche-Laiterie sous forme de balade active autour d’un thème « rue libre ». C’est une déambulation associée aux tables rondes.

- Soirée à la Friche laiterie autour d’exposition et de repas mis en scène.

- 4. Les demandes à la Ville doivent être entamées par Bruno de Beaufort
- 5. Laurent DEHLINGER doit réaliser pour la semaine suivante une maquette de présentation de la journée.

Questions Diverses
- Laurent DEHLINGER évoque la volonté de la Chambre de commerce de Metz ?? de favoriser le mécénat des projets culturels par les entreprises indépendantes ; mais les entreprises n’y songent pas par manque d’informations précises et de dossiers budgétaires et artistiques bien présentés. Il propose donc qu’un groupe de travail « économie » soit créé.

Le CA valide cette proposition.

Une rencontre FALAR à Chalon sur Saône
- Ce point n’a pu être abordé : il est remis à une décision du bureau.

Conclusion :

Prochain rendez-vous :
Le jeudi 3 juillet 2008 au festival Renaissances à Bar Le Duc à 10h avec Hors les Murs et la FALAR.
Réunion repas conviviale du CA élargi de 18h30 à 21h (à confirmer par le festival)

Le 26 ou 27 juillet aux estivales de Bitche de 11h à 12h30 avec les élus, organisé par la FALAR et la Cie la Valise.

Prochain CA :
Le lundi 8 septembre à la Friche Laiterie à Strasbourg où il sera question de l’organisation de Rue Libre le 25 octobre à Strasbourg.

La séance est close à 18h par le président.

Sont présents : Paul OTTER (Zazi) Véronique KARLE (Zazi), Laurent MICHELIN (EnVerreEtContreTout - Nancy), James VAN DER STRAETEN (Abreschwiller 57), Joanna BASSI (Ulik Prod), Jérôme PLANCHE(Cie Azimuts) , Bruno de BEAUFORT (Cie Luc Amoros), Frédéric DUPERRAY (Hector Protector), Michael MONNIN (Cie Azimuts),Laurent DEHLINGER (Cie Deracinemoa), Philippe AUBRY(Cie le bruit qu’ça coûte), Pascal GASPARI (médiateur culturel), Estelle GOBERT (festival Renaissances), Delphine CRUBEZY et Myriam PEUCKERT (Friche-Laiterie), Bastienne WEBER(Zazi, présente l’Après-midi)

Sont excusés : Hocine CHABIRA (la chose publique), Jérôme POTIES (Directeur du Château de Malbrouck), Catherine GUTHERZ (Chargée de production), Murielle ANASTAZE-RUF (Macadam Théâtre), Till SUJET (la chose publique), Jérôme MONTCHAL (festival Renaissances), Pascal KLEIN et Franck SCHUSTER (Cadham), Stephanie SCHMITT.


Sites favoris


11 sites référencés dans ce secteur