CA du 1er avril 2003 (Noisy-le-Sec, le Moulin Fondu)

lundi 28 avril 2003
par  lafede

Étaient présents : Jean-Raymond Jacob, Claude Morizur, Maud Le Floc’h, Ema Drouin, Alain Beauchet, Anne Guiot, Bruno Schnebelin, Pierre Sauvageot, Jean-Marie Songy, Pierre Prévost, Thierry Lorent, Thérèse Toustou, Frédéric Michelet, Serge Calvier, Alain Taillard, Thierry Benoist, Pascale Canivet.

Excusés : Pier Duforeau, Palmira Picon-Archier, Savine Raynaud, Olivier Franquet, Blandine Deudon, Philippe Ruffini, Marc Menis, Alexandre Ribeyrolles.

Ordre du jour :

- Les moyens de la fédé
- La méthode de travail de la fédé en région
- La présence de la Fédé sur les rdv estivaux
- L’accompagnement des demandes sociales : cellule de crise ?
- La date du prochain CA

1) Les moyens de la Fédé

Afin d’éviter les problèmes financiers que le trésorier anticipe pour la fin d’année, il est décidé de mettre en œuvre une campagne d’adhésion massive pour l’année 2004. Celle-ci devrait se dérouler en un premier temps par l’envoi d’un mailing large accompagné d’un courrier rappelant ce qu’est la Fédé (courrier rédigé par Fred).
La campagne d’adhésion sera l’objectif récurent de la fédé lors des RDv estivaux.

Il serait bien que la somme ainsi gagnée permette de couvrir un minimum des frais des membres actifs de l’association (notamment les frais de déplacement).
Elle doit aussi servir à augmenter la possibilité de développement des fédés en région dans l’optique de la décentralisation et de la déconcentration des crédits.

La coordinatrice suggère que les membres du CA accompagne les démarches d’adhésion en étant eux-mêmes actifs, soit en téléphonant à leur réseau professionnel, soit en se faisant le relais d’envois de courriers d’adhésion à leur fichier d’adresses.

Il est suggéré qu’une soirée de soutien pourrait être envisagée. Le public doit être également sollicité.

2) Les Fédés en région

Avec le développement des fédés en région, plusieurs hypothèses sont à explorer :
- création d’associations autonomes,
- relais sans association distincte.

L’avantage de disposer d’associations autonomes est celui du mode de financement. En effet, il est alors plus facile de faire des démarches en ce sens au niveau local.

La question de la représentation au sein de la Fédé nationale doit être aussi abordée : pilote élu par ses pairs dans chaque territoire concerné ? obligatoirement membre du CA ? Avec quelle légitimité ?

Certaines de ces questions sur un mode de fonctionnement doivent trouver des réponses qui pourraient, à terme, figurer dans un règlement intérieur.

Des avancées sur ce sujet devraient être faites courant 2004.

3) La présence de la Fédé sur les RDV de l’été

Comme chaque année, la fédé sera présente sur les festivals de l’été rassemblant le plus de professionnels. Elle doit également décider de thèmes de réflexion à débattre sur ces festivals.

Cette présence est actée sur Sottevile-lès-Rouen, dans le cadre de Viva Cité, sur Chalon sur Saöne, dans le cadre de Chalon dans la rue, Sur Aurillac, dans le cadre du festival Éclat, et sur Angers, pour les Accroche-cœurs. Des propositions sur les thèmes de travail à y développer sont en cours.

La question de la présence de la Fédé en Avignon est posée. Le CA se déclare favorable à l’idée que la Fédé y organise une réunion de sensibilisation à destination des professionnels « généralistes ». Bruno se charge de prendre les contacts nécessaires avec les organisateurs ainsi qu’avec la Chartreuse de Villeneuve-lès-Avignon.

En dehors des rencontres, il est décidé qu’une permanence de la Fédé serait sur ces festivals comme à l’accoutumée, et que les efforts de la permanente se concentreront sur la campagne d’adhésion. Celle-ci rappelle qu’elle est preneuse de bonnes volontés pour l’aider à assurer les permanences.

Des contacts vont être pris par la coordinatrice pour réserver des espaces de parole pour la Fédé ainsi qu’un lieu pour les permanences.

4) les difficultés sociales

Des actions en lien avec la renégociation du régime de l’intermittence sont menées en permanence. Il est à prévoir que celles-ci se poursuivront lors des rendez-vous de l’été.
Une réflexion sur l’attitude de la Fédé est menée ; Il est décidé que le bureau est conforté dans son rôle pour répondre à toute décision urgente à prendre en cas de besoin durant l’été .

Pascale sera chargée de prendre les agendas des uns et des autres afin de rester en lien avec tous cet été.
Les membres de l’U-Fsic, par ailleurs, lui fourniront des textes argumentaires pour informer les professionnels qui sont en demande au sujet des négociations en cours.

5) Le prochain CA

Il est décidé que le prochain CA se déroulera lors du festival de Chalon dans la rue (date précise à confirmer).