Bulletin d'information de FEVRIER 2009 - La Fédération Nationale des Arts de la Rue

Bulletin d’information de FEVRIER 2009

mardi 10 février 2009
par  Fédération IDF

VIE DE L’ASSOCIATION

COTISATIONS 2009 / ASSEMBLEE GENERALE DE LA FEDERATION IDF DU MARDI 10 MARS A 18h00
En vue de cette assemblée générale, tous les adhérents sont invités à régler dès que possible leur cotisation 2009. Les montants sont les mêmes qu’en 2008.
N’oubliez pas de noter la date de la prochaine Assemblée générale : mardi 10 mars à 18h00 à la Maison des réseaux.
L’Assemblée Générale ordinaire sera précédée d’une Assemblée Générale extraordinaire dont l’objet sera la mise au vote de modifications portant sur divers articles des statuts de la Fédération IDF (pour voir les modifications proposées : www.lefourneau.com/lafederation/-Ile-de-France-.html).

20/01/09 CHANTIER OBSERVATION PARTICIPATIVE ET PARTAGEE AVEC L’UFISC
En décembre, deux structures Arts de la rue adhérentes de la Fédération prenaient part, aux côtés d’autres structures adhérentes des réseaux, fédérations et syndicats membres de l’Ufisc, à une phase préliminaire et expérimentale du projet d’observation participative et partagée. Cette première phase était centrée sur les « bilans d’activité ». Le 20 janvier, « Acidu » et « Annibal et ses éléphants » ont donc participé à un temps d’échange et de restitution, à la Maison des réseaux, sur cette question des bilans d’activité. (Les autres structures « test » de l’échantillon des autres organisations et disciplines n’étaient malheureusement pas présentes à cette réunion). De nouveaux temps de travail communs permettant de croiser et d’enrichir les pratiques des uns et des autres devraient être à nouveau organisés.
Parallèlement, un travail sur la mutualisation des outils de bases de données, qui devra permettre, à terme, de mener à grande échelle ce projet d’observation participative et partagée, est mené au sein de l’UFISC dans le cadre de ce chantier.

ACTIONS PASSEES

GREVE INTERPROFESSIONNELLE DU 29 JANVIER
Dans le cadre du rendez-vous à Bastille donné par la Fédération des Arts de la rue en Ile-de-France, les professionnels des Arts de la rue ont été nombreux à se réunir à l’occasion de cette manifestation interprofessionnelle. Le cortège, coloré de gilets et badges jaunes Rue libre, s’est uni à celui de l’UFISC qui réunissait également les membres d’autres organisations de la Maison des réseaux artistiques et culturels (RIF, Actes-if, Synavi, SMA). Sur les calicots, vaillamment portés par les membres de la Fédération, le public pouvait lire le manifeste "Rue libre", plus que jamais d’actualité.
Après plus de 3 heures d’attente sur la place de la Bastille, le cortège s’est élancé sur le boulevard Beaumarchais dans le sillage du camion de la Dernière minute qui a rythmé le pas des manifestants au son des percussions.
Pour les photos, voir :
http://www.lefourneau.com/lafederation/La-Fede-Ile-de-France-a-la-Manif.html

30/01/09 ATELIER THEMATIQUE SUR LES ARTS DE LA RUE EN SEINE-SAINT-DENIS
La rencontre du 30 janvier au Pré Saint Gervais a réuni une quarantaine de participants principalement issus des collectivités et compagnies de Seine-Saint-Denis. Les intervenants, Francis Lepape, Directeur général adjoint de la Ville de Bagnolet et Thierry Malvoisin, directeur technique, formateur-intervenant et consultant culturel spécialisé en espace public (collectivités territoriales, entreprises culturelles et compagnies) ont permis d’aborder conjointement avec les participants, la question de la collaboration des Arts de la rue avec les différents services des municipalités.
Un compte-rendu synthétique de la rencontre est disponible en ligne sur le site de la Fédération IDF.

ACTIONS A VENIR

REUNION D’INFORMATION ET DE REFLEXION SUR LES CONVENTIONS COLLECTIVES LE 5 MARS DE 10h00 à 13h00
Le 5 mars, à la Maison des réseaux, une réunion d’information et d’échange sur la nouvelle convention collective dite du secteur privé sera organisée. Elle est ouverte à tous et vise à faire circuler l’information relative à la prise en compte des spécificités du secteur Arts de la rue lors des négociations paritaires employeurs-employés.
Inscriptions : federationartsdelarueidf@wanadoo.fr

Rencontre organisée par le collectif aéroporté :
Ce même jour, le 5 mars à 19h00, le collectif aéroporté, que la Fédération IDF avait invité en 2008 à intervenir dans le cycle Mais que font les artistes ?, vous convie à venir participer à la rencontre organisée à partir de 19h00 à la CIP quai de la Charente sur la question de l’occupation de l’espace public. Les professionnels des Arts de la rue pourront ainsi nourrir le débat de leurs expériences et réflexions. Informations : steaven.r@hotmail.fr ou delphmarcadet@yahoo.fr.

PREPARATION DE LA RENCONTRE REGIONALE DU 27 MARS A L’HOTEL DE VILLE
Appel aux forces vives de la rue !
En vue de la rencontre régionale sur les Arts de la rue en Ile-de-France le vendredi 27 mars à l’Hôtel de ville de Paris, la Fédération des Arts de la rue en Ile-de-France reconstitue la troupe éphémère de la rue. Afin de donner à la journée les couleurs de la rue, toutes vos propositions sont les bienvenues : artistes de tous crins, fonds de costumes, instruments de musique équipés d’un interprète, etc. , prenez contact avec la coordinatrice artistique, Valérie : progeniture@free.fr
Par ailleurs, si vous souhaitez participer, le jeudi 26 mars, au montage technique et à l’organisation de la rencontre, vous pouvez d’ores et déjà prendre contact avec Laure : laure.belaz@wanadoo.fr
Pour la mise sous pli du carton d’invitation, la Fédération IDF lancera un appel à tous les plieurs et colleurs volontaires à la Maison des réseaux (date à déterminer).

LES LIENS AVEC LES PARTENAIRES

VILLE DE CERGY
Compte-rendu du rendez-vous du 15 janvier 2009, avec Joël Motyl, élu à la culture et aux événements culturels.
Étaient également présents Christian Gardon, directeur du service culture et Nathalie Cixous, programmatrice de Cergy Soit !. (Pour information, Joël Motyl est également vice président à la jeunesse, au sport et à la vie étudiante de la Communauté d’Agglomération de Cergy Pontoise (CACP)). Les administrateurs de la Fédération IDF ont été accompagnés pour ce rendez-vous par le Président de la Fédération nationale.
M. Motyl ouvre le rendez-vous en disant qu’il se réjouit de cette rencontre avec la Fédération ainsi que de l’émotion suscitée par rapport à l’édition 2009 du festival, preuve de l’attachement général à cet événement. L’objectif a donc selon lui été atteint : susciter de l’émotion et des demandes d’explication.
Le président de la Fédération nationale confirme en effet l’objet du rendez-vous : éclaircir les décisions prises au sein de la Ville relativement au Festival Cergy Soit.
M. Motyl fait un rapide historique du Festival (11 ans d’existence), beaucoup d’engagements des fonctionnaires de la Ville qui y travaillent avec beaucoup d’investissement et même avec un engagement militant. Il se réfère alors à l’adhésion de la Ville à la Fédération des arts de la rue en IDF. M. Motyl affirme que suite au dernier changement de mandature (pour info : qui l’a fait passer de la fonction d’élu Jeunesse et Sport à celle d’élu à la Culture), il s’est fixé, avec le maire, l’objectif de faire évoluer le festival Cergy Soit ! dans 2 directions :
- le doter de structures financières et artistiques qui lui permettent de se pérenniser, de s’étendre à travers des résidences, des actions sur toute la saison, des accueils d’artistes, et surtout des mises en relation avec l’existant. Pour l’instant dit-il, le festival ne fait pas effet levier par rapport à des échanges de pratiques tout au long de l’année sur le territoire.
- faire sortir le festival de la gérance municipale pour devenir un festival autonome qui survit par ses propres moyens.
Ces objectifs feront l’objet d’un comité de pilotage, mis en place dès maintenant pour prévoir l’édition 2010.
L’année 2009 est selon lui une année de transition, vers une délocalisation progressive du festival Cergy soit ; il évoque la perspective qu’il devienne un festival départemental.
Selon lui, ce festival, d’un budget de 530 000 euros par an est un festival régional (tant au niveau du public que des spectacles) et par conséquent l’engagement, insuffisant, des autres collectivités doit évoluer. D’où la décision de faire passer dans le budget 2009 de la Ville le budget du Festival à 100 000 euros + 70 000 (valorisation en charges de personnel). Les financements des partenaires de Cergy soit ! jusqu’alors sont rappelés : Conseil général (38 000 euros), CACP (néant), Région Ile de France (25 000 euros), DRAC (12 000 euros) pour coproduction en résidence.
Concernant des exemples de cofinancement conséquent par le CG, Joël Motyl donne l’exemple de Furia, festival de musiques actuelles pour lesquelles la CACP a voté une subvention de 400 000 euros et que le CG finance à hauteur de 230 000 euros.
Pour Joël Motyl la situation est très claire : l’édition 2009 et les suivantes ne pourront avoir lieu que si les collectivités, au premier rang desquels le CG, débloquent des fonds supplémentaires pour le Festival, et ce dès 2009. Ils en ont d’après lui les capacités, il convient maintenant de les en convaincre et il compte pour cela sur l’appui de la Fédération. Il signale qu’une réunion va être montée en ce sens par le CG par rapport à cette question.
Les représentants de la Fédération affirment qu’ils pourront participer à cette réunion de crise avec le CG pour débloquer les cofinancements des partenaires. Ils évoquent que la territorialisation du festival peut aller dans le sens du travail mené par la Fédération, mais ne cautionnent pas le retrait de la Ville. Ils évoquent que ce bras de fer engagé par la Ville est très risqué, qu’il menace d’étouffer les résultats obtenus au fil des années et qui ont fait évoluer positivement le festival. Ce bras de fer met selon eux en péril non seulement l’édition 2009 du festival mais les suivantes ; ils évoquent le cas de Châtillon, il y a 8 ans, où il a fallu plusieurs années au festival pour se remettre. En outre, ils évoquent que s’il y a déblocage du CG et de la CACP, la Ville doit elle aussi augmenter sa participation, qu’elle a fait passer de 450 000 à 170 000 euros. Ils insistent sur le bénéfice produit par le Festival sur l’image de la Ville de Cergy elle-même.
Joël Motyl indique que la situation est très difficile, que la Ville a vu sa dotation par l’État baisser de 8%, que les inquiétudes sont grandes et que le budget de la culture a connu une baisse de 18%. Néanmoins il n’exclut pas qu’un effort supplémentaire pourra être fourni par la Ville.
Enfin, les représentants de la Fédération évoquent que les délais sont très courts pour ce déblocage budgétaire en ce qui concerne l’édition 2009. Nathalie Cixous confirme que tant que cette question du budget pour 2009 n’est pas tranchée, aucun travail de programmation ne peut être véritablement entamé. Joël Motyl affirme que la question du budget de Cergy soit 2009 devra être clarifiée avant la 2ème quinzaine de février. Il indique qu’il a demandé à Christian Gardon et Nathalie Cixous de travailler sur 3 scénarios, l’un minimal, le deuxième intermédiaire, le troisième idéal. Il se dit très optimiste par rapport au scénario intermédiaire.
Il reconnaît que la stratégie de la Ville n’est pas simple dans cette affaire. Mais le choix fait lui semble légitime. Il évoque que sur les 60 000 habitants de Cergy 20 000 sont des étudiants et qu’il faut prendre en compte ce public-là, qui d’après lui n’est pas « celui du théâtre 95, de jazz au fil de l’Oise ou de Cergy soi ! ».
La Fédération va adresser un courrier à la CACP pour qu’elle soutienne le Festival, elle participera à la réunion qui doit être organisée par le CG du Val d’Oise en mars 2009. Elle reste très vigilante, notamment sur le fait de ne pas léser, au profit de Cergy Soit !, les compagnies ou autres manifestations du département soutenues par le CG du Vald d’Oise.

REGION ILE DE FRANCE
Compte-rendu du rendez-vous du 21 janvier avec Francis Parny
Étaient également présents lors du rendez-vous Bernard Legendre, chargé de mission auprès de Francis Parny et Alain Grasset, directeur du spectacle vivant de la Région IDF.
Les administrateurs de la Fédération IDF ont été accompagnés pour ce rendez-vous par le Président de la Fédération nationale.
Les représentants de la Fédération ont démarré le rendez-vous en évoquant la crise de la diffusion francilienne qui se profile pour 2009. Ils ont souligné le fait que le secteur des Arts de la rue n’étant pas structuré autour de structures lourdes comme les théâtres municipaux, il est plus facile de couper court aux événements Arts de la rue dans le cadre de restrictions budgétaires ou de décisions politiques. Ils ont redit toute l’importance des soutiens de la DRAC et de la Région qui permettent d’échapper à la seule relation locale.
Concernant la diffusion, Francis Parny a fait savoir que ces crédits n’avaient pas pu être augmentés (contrairement aux moyens alloués au dispositif Permanence artistique et culturelle PAC). Concernant le Festival Cergy soit !, l’hypothèse que le cofinancement de la Région augmente reste très peu probable, attendu que les services de la Région ne semblent pas avoir été contactés à ce sujet.
Francis Parny a insisté sur le volet Emploi et professionnalisation de sa politique, et affirmé sa volonté de poursuivre ses efforts en ce sens, qui recoupe d’après lui les conclusions positives du cabinet ABCD réalisées dans le cadre de l’évaluation de la Permanence artistique et culturelle. Cette volonté constitue également selon lui une réponse politique forte à l’offensive menée par le gouvernement actuel contre la profession. Via une augmentation des moyens alloués au dispositif PAC, le nombre de structures conventionnées pourrait passer de 200 à 230 environ.
Concernant l’ensemble des dispositifs d’aides financières de la Région, il a été déploré que le nombre de dossiers Arts de la rue déposés soient insuffisants, tant pour les Emplois Tremplin que pour la PAC. La Fédération IDF doit donc encourager et appuyer le dépôt des dossiers par les professionnels. Ces dossiers doivent être déposés le plus tôt possible, et, étant donné que les Arts de la rue sont très minoritaires, ces dossiers bénéficieront d’une attention accrue.
Pour les dossiers PAC, la non-implantation de la plupart des compagnies n’est pas incompatible avec un soutien dans le cadre de la PAC. Alain Grasset a évoqué la possibilité que des compagnies non implantées se fédèrent avec des structures implantées afin de pouvoir présenter des dossiers solides.
Par ailleurs, au cours de ce rendez-vous, il a été confirmé qu’ARCADI ne récupérerait pas le réseau Déambulation avec un crédit supplémentaire comme cela avait été demandé par le réseau. Déambulation touchera une subvention directe d’un montant inchangé, à savoir 50 000 euros, pour l’année 2009.
Les autres éventuels crédits 2009 attribués par Arcadi avec un fléchage Arts de la Rue ne sont pas connus (manque de précision budgétaire à ce stade) et l’intégration de ce secteur dans les missions de l’agence par le nouveau directeur pourra prendre du temps.
Dans un deuxième temps du rendez-vous, M. Parny ayant dû partir, Alain Grasset a souligné le rôle précurseur des Arts de la rue en ce qui concerne les projets d’agglomérations : en effet dans tous les projets urbanistiques visant à créer des territoires à plus grande échelle, une question est toujours posée, qui peut intéresser directement les Arts de la rue : comment les habitants vont-ils s’approprier ces nouveaux territoires ? Il souligne que les Arts de la rue doivent tout faire pour s’intégrer à ces projets d’urbanisme dont les moyens financiers sont importants.
Par ailleurs, Bernard Legendre a affirmé que les bases régionales de loisirs, marquées par la qualité de leur aménagement, pourrait constituer une piste de débouché pour les Arts de la rue devant la crise qui se profile pour 2009. Les compagnies sont donc invitées à se tourner dès que possible vers les syndicats mixtes qui gèrent ces espaces.

AGENDA

Le jeudi 5 mars de 10h00 à 13h00 à la Maison des réseaux : réunion d’information sur la convention collective dite du secteur privé. Inscriptions : federationartsdelarueidf@wanadoo.fr

Le mardi 10 mars à 18h00 à la Maison des réseaux : AG de la Fédération IDF

Le 13 mars au 104 : journée d’information FAIAR.

Le jeudi 19 mars (à confirmer) de 9h30 à 14h00, atelier thématique sur les Arts de la rue en Seine Saint Denis.

Le vendredi 27 mars toute la journée : grande rencontre régionale autour des Arts de la rue à l’Hôtel de Ville.

Prochain CA de la Fédération IDF : le 10 mars à 15h00

31 mars de 9h à 17h00 à La Villette : AG de la Fédération nationale

Prochain CA de la Fédération IDF : le 10 mars à 15h00


Sites favoris


11 sites référencés dans ce secteur